28 janv. 2013

Colorature ou la légende Jenkins


Créée en 2005 à Broadway, sous le titre « Souvenir », la pièce  « Colorature, Mrs Jenkins et son Pianiste » de Stephen Temperley a été consacrée « Coup de cœur » au Festival d’Avignon Off 2012. Et on comprend pourquoi ! Le texte français de Stéphane Laporte, est truffé de répliques aussi drôles que subtiles et la mise en scène d’Agnès Boury est joliment inventive.  Quant aux deux protagonistes Agnès Bove et Grégori Baquet, ils sont tout simplement excellents. La première incarne avec un naturel déconcertant,  la cantatrice Florence Foster Jenkins qui ,grâce à la fortune hérité de son père, s’offrit une carrière de soprano dans les années 30,  en organisant des récitals au bénéfice de la haute société de l’époque. Bénéfice n’étant pas à prendre au pied de la lettre puisque cette diva aux tenues extravagantes assassinait joyeusement les grands airs lyriques. Le succès de son improbable concert au Carnegie Hall est entré dans la légende. Comme celle qui veut que son personnage ait inspiré la fameuse Castafiore d’Hergé. On comprend que le pianiste campé par Grégori Baquet se soit fait tirer l’oreille pour l’accompagner ! Alors que tout les sépare, on perçoit en filigrane la complicité qui s'installe entre eux au fil des années. Difficile d’imaginer la difficulté de chanter faux de bout en bout quand on sait qu’Agnès Bove a tout de même fait ses gammes au Centre de Formation Lyrique de l’Opéra National de Paris !
La performance des deux acteurs vaut, à coup sûr, un détour par le très joli théâtre du Ranelagh…
Annie Grandjanin

Jusqu’au 31 mars, à 21h. Théâtre du Ranelagh, 5, rue des Vignes 75016 Paris. Tél. : 01.42.88.64.44. 
Site du Théâtre Ranelagh

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire