11 avr. 2013

Shadowland : la puissance et la grâce



(c)Emmanuel Donny
Il faut bien se rendre à l’évidence, même les plus diserts ont parfois du mal à trouver leurs mots ! Comment décrire un spectacle qui conjugue à la fois la virtuosité, la grâce, l’illusion, la poésie…sans tomber dans une surenchère de superlatifs inutiles ? Pour se laisser emporter par la troupe du Pilobolus Dance Theatre, il faut avant tout conserver son âme d’enfant. Et être capable d’apprécier la performance et la précision des danseurs. Alors, on se laissera juste guider par la magie de Shadowland …et  la talentueuse (elle n’est pas la seule !) Lauren Yalango qui se glisse dans les rêves d’une adolescente rebelle. Au fil de tableaux mêlant danse et théâtre d’ombres, on passe du rire à l’émotion en découvrant tour à tour des créatures amusantes ou inquiétantes,  des plantes étranges, un centaure, des objets animés, un montreur de foire, une femme à barbe…Bref, tout un univers fantasmagorique et envoûtant  où les corps se métamorphosent et se confondent avec une parfaite synchronisation. Tournant dans le monde entier, la compagnie offre toujours un clin d’œil aux villes qu’elle traverse. Sur la chanson de Zaz « Je veux » on voit donc défiler la Tour Eiffel, le Louvre, des grenouilles qui frétillent dans un plat, Notre-Dame, une terrasse de café parisien…
Allez, on l’écrit quand même, c’est tout simplement époustouflant !
Annie Grandjanin

Jusqu’au 21 avril, à 20 h, du mardi au samedi, mat. les sam. et dim. à 15 h aux Folies Bergère, 32, rue Richer 75009 Paris. Location au 08 92 68 16 50 ou sur www.foliesbergere.com 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire