25 nov. 2013

Samy Daussat célèbre l'union du rock et du swing manouche

« J’ai découvert le rock’n’roll avant le jazz. C’est la musique de mes parents » confie Samy Daussat à propos de l’album  « Nouvelle Vague ». On ne compte plus les projets musicaux mis à la sauce manouche, avec plus ou moins de bonheur, mais celui-ci est franchement réussi ! Il faut dire que ce guitariste qui a notamment joué avec le Minor Swing Quartet, accompagné Raphaël Fays, Angelo Debarre, Stochelo Rosenberg, Romane…a eu la bonne idée d’inviter Tchavollo Schmitt et une jolie brochette de musiciens (Jean-Yves Dubanton, Benoît Lebrun, Fred de Charco, David Georgelet…) pour ce retour dans les années yé-yé. Manifestement très inspirée, la formation revisite ainsi des titres comme « Souvenirs, souvenirs », « Love me tender », « Be-bop-a-lula », "Tu parles trop", « Toujours un coin qui me rappelle »… en y ajoutant des compositions personnelles telles que « Sunday morning scopitone » (S. Daussat) ou « Ballade à Marie » (T. Schmitt). A noter également, une belle reprise de "La rua Madureira", une bossa de Nino Ferrer. Tchavollo s’affirme comme un vrai rockeur et l’ensemble swingue et "twiste" avec une énergie et un talent impressionnants. Enregistrée en trois jours, dans une ambiance live, cette « Nouvelle Vague » célèbre joyeusement les noces du rock’n’roll et du swing manouche.
Annie Grandjanin

«Nouvelle Vague » (label Ouest)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire