25 nov. 2014

Grands Prix Sacem 2014

Quelques sifflets ont fusé hier soir à l’Olympia à l’annonce de l’absence de Johnny Hallyday qui devait recevoir le « Prix spécial de la Sacem ». Martin Solveig, en revanche, distingué dans la catégorie « Grand Prix des musiques électroniques » avait enregistré un message pour expliquer qu’il était depuis quelques heures et pour la première fois, papa d’une petite fille. Quant au virtuose de la trompette Ibrahim Maalouf (« Grand Prix du jazz »), il était excusé pour cause de concert à Sceaux.
Les autres lauréats étaient tous présents : Pascal Obispo (« Grand Prix de la Chanson française »), manifestement touché de recevoir sa première distinction officielle en 22  ans de carrière ! Ayo (« Grand Prix du répertoire Sacem à l’export »), Oscar Bianchi (« Grand Prix de la musique symphonique, jeune compositeur »), Jean-Pierre Bucolo (« Grand Prix de la chanson française, créateur), Bernard Cavanna (« Grand Prix de la musique symphonique, carrière), Féloche (« Prix Francis Lemarque »), François Hanss (« Grand Prix de l’auteur-réalisateur de l’audiovisuel »), Lilly Wood & The Prick,  Prix Rolf Marbot de la chanson de l’année pour « Prayer in C », Stéphane Moucha (« Grand Prix de la musique pour l’image »), Elie Semoun (« Grand Prix de l’humour »), Rokia Traoré (« Grand Prix des musiques du monde ») et enfin Bruno Lion, Peermusic (« Grand Prix de l’édition musicale »). Ce dernier a d’ailleurs précisé que « le droit d’auteur est ce qui donne un peu de sens à la liberté d’expression ». 
Un droit que la Sacem, qui compte 4000 nouveaux membres chaque année, défend depuis 1851 ! Au cours de cette remise de prix, toujours un peu longue, il n’était pourtant pas inutile de rappeler que « la mise à plat » du droit d’auteur faisait partie des dix priorités de Jean-Claude Juncker, directeur de la Commission Européenne.De quoi inquiéter évidemment tous les acteurs et créateurs du monde de la musique...  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire