23 nov. 2014

Les Chiche Capon : un quatuor totalement barré


(c) Esther Marek
Avec « La 432 », ces drôles de mousquetaires continuent à pourfendre les idées reçues et les codes en matière de spectacle. Artistes de cabaret ? Clowns ? Comédiens ? Musiciens ? Ils sont tout cela à la fois et plus encore…
Leur show s’appuie à la fois sur une histoire très personnelle de la musique et une théorie forcément fumeuse du fameux Big Band. L’occasion pour Fred, Patrick, Matthieu et Ricardo (chant, guitare et beatbox) d’exploser littéralement sur scène. S’exprimant avec les intonations de personnages de dessins animés,  vêtus (ou pas !) de costumes loufoques (crocodile, cow-girl, chanteur ringard, danseuse orientale…),  alternant numéros « ratés » et vraies performances, jouant du synthé sur une planche à repasser ou s’agitant sur un reggae gentiment halluciné, les Chiche Capon n'hésitent pas à escalader les rangs des spectateurs, histoire d’étendre les limites de leur terrain de jeu. On l’aura compris, ces artistes survoltés et dotés d’un sacré grain de folie, pratiquent comme ils disent l’expression libre ! Ils s’égarent parfois dans un humour un peu trop potache, mais on leur pardonne volontiers car leur spectacle est, à l’évidence, l’un des plus originaux et déjantés, à voir actuellement à Paris.
Annie Grandjanin

Jusqu’au 3 décembre, les lundis, mardis et mercredis à 21 h 30, à l’Européen, 5, rue Biot, 75017 Paris. Tél. : 01.43.87.97.13. Places : 28 € et tarifs réduits à 22 €. www.leuropeen.info


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire