15 nov. 2014

"Steam" : une vision décalée et rock’n roll du cirque d’aujourd’hui

(c) Paolo SC Campanella
Dès l’entrée on est transporté dans une atmosphère décadente tendance postindustrielle, ponctuée de rythmiques électro-punk-rock, de vidéos saturées et de nuages de vapeur diffusés par de gros ventilateurs. Côté décor, des sièges un peu déglingués, des échafaudages et un immense cube constitué de tubes en métal. Une jeune femme alanguie, portant perruque,  agite une lanterne pour guider les spectateurs.
Sur la piste, les numéros s’enchaînent, accompagnés par un homme-orchestre survolté (guitare, batterie, bruitages, contrebasse, batterie…). S’appuyant sur quelques fondamentaux  comme le trapèze ou le jonglage, la troupe les métamorphose en une série de tableaux originaux. De l’ascension du mât chinois, aux figures acrobatiques sur les barres du cube en passant par le hula-hoop en suspension au bout d’un filin, on est séduit par l’approche résolument moderne et décalée des habituelles performances circassiennes. Entre deux numéros, l’homme-orchestre, sorte de Monsieur Loyal gentiment halluciné, lit des extraits de poèmes d’Alain Bosquet, tels que : « Je ne suis qu’un grand cirque en faillite. Mes fauves refusent de sauter dans le cercle de feu. Mes dompteurs sont en grève et mes clowns fatigués…Il restera, j’espère, pour le repas du tigre et celui des crotales, quelques enfants dodus et comme émerveillés… ». 
(c) Hervé Photograff
Que l’on se rassure, pas d’animaux sauvages ou venimeux ici. Seule la musique est parfois agressive et, avec déjà plus de 12 000 spectateurs à ce jour, le spectacle est loin de frôler la faillite !  Quant aux enfants (à partir de 8 ans), ils risquent juste d’être impressionnés par la virtuosité de ces sept circassiens qui évoluent devant eux sans filet. Si vous ne connaissez pas encore le Cirque Electrique, on vous invite à aller découvrir ce lieu lieu atypique...à toute vapeur !
Annie Grandjanin

Jusqu’au 30 novembre, du mercredi au samedi à 21 h et le dimanche à 17h, au Cirque Electrique, Place du Maquis du Vercors, 75020 Paris. Réserv. Par tél. au 09.54.54.47.24 et par mail : contact@cirque-electrique.com
Places 16 € et tarifs réduits à 10 et 12 €. www.cirque-electrique.com
Un CD des musiques est vendu 10 € à la fin du spectacle (avant la sortie du vinyle prévue fin novembre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire