20 mai 2015

"La P'tite Lili", Edith Piaf

Dans le cadre des événements orchestrés autour du centenaire d'Edith Piaf, la sortie de cet album en est un, à double titre. Tout d'abord parce qu'il s'agit de la bande originale de la seule comédie musicale interprétée par la Môme et qu'elle est gravée pour la première fois en CD.
Sur un livret de Marcel Achard et des musiques de Marguerite Monnot, le spectacle qui surfait sur l'engouement du public pour les opérettes, fut créé en 1951 à l'ABC (dans une mise en scène de Raymond Rouleau).
L'intrigue ? Une petite couturière, jouée par Piaf, est renvoyée de l'atelier parce qu'elle chante au travail. Elle se retrouvera mêlée au meurtre d'un souteneur. A ses côtés, Robert Lamoureux joue le rôle de Mario, un soupirant bientôt supplanté par Spencer (Eddie Constantine), un truand qui séduit puis abandonne la couturière... Pour camper le personnage de Spencer, Edith Piaf avait paraît-il insisté pour engager l'acteur et chanteur américain qui l'avait consolée après la mort de Marcel Cerdan (en 1949).
Présenté en deux volets, le disque propose de (re)découvrir huit  chansons de "La P'tite Lili" dont "Demain il fera jour" et "Si, si ,si" (en duo avec Eddie Constantine) qui ont connu à l'époque un certain succès. Et, en seconde partie, huit titres incontournables du tandem Piaf/Monnot comme  "L'hymne à l'amour", "La goualante du pauvre Jean", "Milord" ou "Mon légionnaire", une chanson qui fut créée par Marie Dubas.
Un disque qui devrait faire le bonheur des collectionneurs et de ceux que la voix de Piaf bouleverse toujours.

"La P'tite Lili", disponible depuis le 18 mai (Milan Music/Universal)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire