26 oct. 2015

Jean-Marie Périer: retour sur images

DR
Plus habitué à mettre les autres en lumière, Jean-Marie Périer se livre ici à un exercice inhabituel: affronter les feux de la rampe pour commenter, sur scène, les nombreux clichés pris au cours de sa carrière. Avec ce spectacle baptisé "Flashback", il revient donc sur ses débuts. A l'époque où Daniel Filipacchi lui colle un appareil entre les mains et lui demande d'aller photographier quelques artistes qui doivent atterrir sur le tarmac de Cannes. Il a tout juste 16 ans et reviendra avec des photos de Ray Charles, Ella Fitzgerald, Miles Davis... ou encore Dizzy Gillespie jouant de la trompette les pieds dans l'eau !
Plus tard, Filipacchi lui propose de le rejoindre à la rédaction de "Salut les Copains".  Jean-Marie en deviendra le photographe fétiche avec un seul mot d'ordre du patron : "faire des photos qui déplaisent aux parents" ! Toutes les idoles des années yé-yé défileront devant son objectif: Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Frank Alamo, Sheila, les Surfs, Dani, France Gall, Françoise Hardy (avec qui il vivra une histoire damour qu'il évoque avec tendresse), Michel Sardou, Jacques Dutronc, Richard Anthony, Eddy Mitchell, Michel Polnareff, Véronique Sanson... mais aussi Jimmy Hendrix, Petula Clark, Stevie Wonder, Vince Taylor, Bob Dylan, les Rolling Stones, Marianne Faithfull...et des comédiens tels que Steve McQueen ou Alain Delon (l'une de ses photos est d'ailleurs utilisée aujourd'hui pour la publicité d'un grand parfum).
Pour la plupart des clichés projetés sur un écran derrière lui et accompagnées de musiques de ces années là, Périer a une anecdote, un souvenir de tournée. Il évoque ainsi l'accident de voiture avec Hallyday qui a bien failli leur coûter la vie, sa rencontre avec Claude François lui demandant de trouver un nom et un logo pour la maison de disques qu'il souhaite créer, Chuck Berry recrutant ses musiciens dans la rue et n'acceptant de chanter que lorsqu'il avait son cachet en cash dans la poche, les Beatles sollicitant une rencontre avec Brigitte Bardot ou encore James Brown capable de faire chaque jour 2000 km en avion pour aller se faire raidir les cheveux avec de la graisse d'oie ! Difficile de parler de one man show car avec "Flasback" Jean-Marie ne prétend pas faire l'acteur. Il laisse cela à son "père" François Périer à qui il rend un bel hommage à la fin. Le prétexte est surtout de raconter le parcours inespéré d'un ado de 16 ans, pas très bien dans ses basketts (lorsqu'il découvre le secret de sa naissance) et qui, avec l'applomb de sa jeunesse, a cotoyé et immortalisé sur papier glacé un nombre incroyable d'artistes français et anglo-saxons. Un clin d'oeil aussi à Etienne Daho qui lui avait conseillé de ne pas laisser ses photos dans des boîtes...

Les lundis 26 octobre et 2 novembre, à 20 h 30, au Théâtre de la Michodière, 4 bis, rue de la Michodière, 75002 Paris. Tél. 01.47.42.95.22. www.michodiere.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire