21 oct. 2015

Le charme flamboyant de Judith Owen

(c) Alessia Laudoni
Ceux qui ont eu la bonne idée de répondre à son rendez-vous parisien en novembre dernier, dans le cadre intime du Zèbre de Belleville, sont littéralement tombés sous le charme! Un charme aussi flamboyant que la chevelure de cette chanteuse et pianiste galloise. Etrangement, son nom n'est pas encore familier chez nous, alors que Judith Owen a déjà sorti une dizaine d'albums.
"Ebb & Flow",  arrivé dans les bacs français en mars dernier nous replonge avec une vivifiante nostalgie dans la Californie des années 70. Certains n'hésitent pas à la comparer à Carole King... et c'est loin d'être exagéré !
Pour ce nouveau concert, elle sera accompagnée de deux légendes vivantes de la musique américaine: le bassiste Leland Sklar (Toto, Véronique Sanson, Bill Cobham...) et le batteur Russell Kunkel (James Taylor, Carole King, Crosby, Stills & Nash, Joni Mitchell...).
Installée au piano, posant son timbre puissant et mélodieux sur des morceaux aussi imparables que "You're Not Here Anymore" ou "Train out of Hollywood", elle revisite également le fameux "In The Summertime" de Mungo Jerry. Et que dire de sa version de "Hey Mister, That's Me Up On The Jukebox" qui éclipse presque celle de James Taylor !
Bref, s'il y a un concert à ne pas rater ce mois-ci c'est bien celui de Judith Owen. D'autant qu'elle devrait offrir au public parisien la primeur de quelques chansons de son nouvel opus à paraître en mars prochain.

Le 28 octobre, à 20 h 30, au Zèbre de Belleville, 63, boulevard de Belleville, 75011 Paris. Loc. 01.43.55.55.55 et points de vente habituels. www.lezebre.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire