23 oct. 2015

Les joyeuses tribulations de Julie Victor

"Julie Victor fait ce qu'elle veut" annonce l'affiche. Et elle ne s'en prive pas ! Au point de se laisser aller parfois à quelques blagues un peu douteuses. Mais incontestablement, Julie sait tout faire: chanter, danser, pasticher quelques artistes, jouer la comédie... Avec ce one woman show musical, elle raconte l'histoire (la sienne ?) d'une jeune femme qui débarque de sa Normandie natale pour conquérir Paris et gagner ses galons de chanteuse.
L'occasion de croquer en quelques traits bien sentis les portraits d'un professeur de chant tyrannique, d'une volubile copine québécoise, d'une autre qui ne finit jamais ses phrases... Et de nous faire partager par le menu les délirantes tribulations de ses emplois "alimentaires" de serveuse-chanteuse ou de "voix" pour les publicités.
Tour à tour rockeuse, vocaliste de jazz allemand ou d'opéra, chanteuse à texte... elle joue sur tous les registres avec de solides qualités vocales. On s'amuse avec elle lorsqu'elle nous offre un medlay de tubes populaires traduits en anglais... et inversement. Entre deux sketches,  elle aspire à la paille l'eau d'un vase ou d'un aquarium "parce que c'est bio !". Energique et fantasque, sexy en diable, elle prend un malin plaisir à interpeller le public tout en s'interrogeant sur l'utilité des doubles appellations comme tourneur-fraiseur ou charcutier-traiteur... Du coup, même si la demoiselle est dotée d'un sacré sens de l'humour et de la scène, on avoue une nette préférence pour ses talents de chanteuse. Surtout lorsqu'elle nous régale d'une bien jolie version de "La tendresse" de Bourvil.

Jusqu'au 13 décembre 2015, le sam. à 15 h et 20 h 30 et le dim. à 17 h, au Théâtre Les Etoiles, 61, rue du Château d'Eau, 75010 Paris.  Loc. points de vente habituels.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire