26 nov. 2015

Patrick Bruel: "Très souvent, je pense à vous..."

"J'avais 8 ans quand ma maman m'a "présenté" la grande Dame et j'ai depuis, comme des milliers de fans, nourri un amour inconditionnel pour celle qui restera la plus grande auteure, compositrice, interprète du 20ème siècle" confie Patrick Bruel. Un amour qui s'exprime dans chacune des quinze reprises de l'album "Très souvent, je pense à vous..." qui sort officiellement demain.
De "Madame" qui ouvre cet hommage à "Dis, quand reviendras-tu ?" en passant par "Nantes", "Vienne" "Le mal de vivre" "Göttingen" ou encore "Ma plus belle histoire d'amour", l'artiste pose son timbre sur les titres, tout en douceur, sans démonstration superflue, laissant même transparaître ici ou là quelques fragilités vocales. Seule petite réserve pour "L'aigle noir" qui semble moins inspiré. On peut ne pas être sensible au répertoire de Patrick, mais il faut reconnaître que lorsqu'il choisit de revisiter d'autres chansons, comme ce fut le cas avec le double album "Entre-deux" (2002), il le fait avec talent, mettant ses qualités de comédien au service d'une interprétation touchante, fidèle et infiniment respectueuse.
Un disque qui précède, bien avant la date, le vingtième anniversaire de la disparition de Barbara qui nous a quittés le 24 novembre 1997.

"Très souvent, je pense à vous..." (Columbia/Sony), disponible le 27 novembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire