11 janv. 2016

Le pari fou de "New"

(c) Christine Coquilleau-Naït Sidnas
Imaginez un spectacle dont vous seriez à la fois le spectateur et l'initiateur ? C'est le pari fou lancé par la troupe de New. Un concept imaginé par le Maître de Cérémonie (et metteur en scène) Florian Bartsch qui, avant chaque représentation, propose de déposer à l'entrée un thème original et un lieu. Après tirage au sort, une comédie musicale est ainsi improvisée sur scène, avec dialogues, chansons, chorégraphies, décors... Ces derniers étant dessinés et projetés en direct sur un écran.
Mardi dernier, au Trévise, le "fil rouge" sorti du chapeau était "Le gang des infirmières à la Gare de Lyon" ! L'occasion pour les cinq chanteurs-comédiens et les trois musiciens en live, d'improviser un scénario totalement délirant mêlant histoire d'amour, karaoké, agents secrets débusquant les dérives d'un laboratoire pharmaceutique... Jusqu'à un final dans l'esprit de "Charlie et ses drôles de dames" !
Entre deux performances, le Maître de Cérémonie "corse" encore le challenge en demandant aux spectateurs d'opter pour le genre musical de la prochaine chanson. Ce soir là, ses complices ont prouvé que leur registre pouvait passer de la country à l'opéra, avec la même aisance.
On ne vous en dira pas davantage puisque... le spectacle est chaque fois différent !  L'attrait de cette comédie musicale improvisée, et c'est loin d'être le seul, est que le spectateur peut revenir à l'envi, sûr de découvrir de nouvelles facettes du talent et de la créativité de la troupe.
Et si vous êtes bilingues ou tout simplement curieux, sachez que New existe aussi en version anglaise à l'Essaïon Théâtre.

Chaque mardi, à 20 heures, jusqu'au 16 février 2016, au Théâtre Trévise, 14, rue de Trévise, 75009 Paris. Tél.: 01.48.65.97.90. Loc sur billetreduc.com et points de vente habituels. www.theatre-trevise.com
Pour la version anglaise: chaque deuxième mercredi du mois, à 21h30, jusqu'au 22 juin 2016, à l'Essaïon Théâtre, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris. Tél.: 01.42.78.46.42. www.essaion-theatre.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire