6 mars 2016

Joséphine se pose...ou presque !

(c) Thomas Pirell
Nous l'avions laissée en proie aux angoisses existentielles des jeunes femmes de son époque: la lutte acharnée contre l'invasion des kilos, les déboires de la famille recomposée ou une nette propension à ne tomber que sur des handicapés sexuels ! Au passage, elle nous régalait de sentences telles que "J'ai envisagé d'arrêter d'être drôle parce que je veux des enfants". Drôle, Joséphine Draï, l'est plus que jamais. Ce qui tombe plutôt bien car, manifestement, elle n'envisage plus la maternité avec la même urgence ! Pour preuve, ce nouveau spectacle intitulé "Joséphine se pose" (à ne pas prendre au pied de la lettre), dans lequel elle arrive, un test de grossesse à la main, pour nous conter toutes les catastrophes qui menacent de s'abattre sur elle d'ici trois minutes. Entre le choix de l'accouchement, les kermesses ratées, les interrogations sur l'éducation, la vie privée qui ne l'est plus et l'hérédité d'un marmot dont la mère juive est à la fois ashkénaze et séfarade, le tableau est loin d'être rose... ni bleu d'ailleurs !
Autant de questions que Joséphine, en future mère moderne, pose à Google, incarné par la voix suave de Gérard Darmon. Accompagnée de deux musiciens complices, elle alterne sketches et chansons avec un égal talent.
A la fin du spectacle, on ne sait si le test se révèle positif, mais ce qui est sûr c'est que Joséphine nous embarque totalement avec son humour dévastateur et un peu trash.

Jusqu'au 29 mars, chaque mardi à 20 heures à la Nouvelle Seine, sur les berges, face au 3 Quai de Montebello, 75005 Paris.
Tél.: 01.43.54.08.08. Tarif unique à 19 €. www.lanouvelleseine.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire