7 mars 2016

La verve salutaire de Manu Lods

(c) David Desreumaux
Il fait partie de ces artistes dont on aimerait qu'il touche une plus large audience. D'autant plus que Manu Lods n'est pas forcément un perdreau de l'année ! Formé à l'écriture et à la scène auprès du duo Font et Val, il a intégré le groupe du Trio Blue Jean au début des années 90, avant de se lancer dans une carrière solo avec un premier album baptisé "Les Mâchoires de Velours", sorti en 2005.
Au Zèbre de Belleville où il fêtait la sortie de son sixième disque "Garder le fou rire" (un titre tiré de la chanson "Le pigeon du 11 janvier", en hommage aux journalistes de Charlie Hebdo), Manu a rassemblé un public de tous âges... et quelques potes comme Éric Toulis ou Les Escrocs.
La casquette vissée sur la tête, cet auteur-compositeur qui puise l'inspiration aussi bien du côté des zincs de bistrot que dans les colonnes de la presse, navigue joyeusement entre tendresse, humour et chroniques sociales.
Après la touchante "Non-demande au mariage pour tous" , il a chanté "La peste blonde", "Coup de vieux", "Trois irlandais"... sans oublier cette lettre d'un soldat à sa marraine de guerre (un texte co-écrit avec Claude Lemesle), sur la 7ème symphonie de Beethoven !
Un artiste aussi sensible qu'attachant, qui affiche, comme une bannière, une indéfectible bonne humeur. A (re)découvrir d'urgence, tant l'homme et le propos sont salutaires.

Album "Garder le fou rire" (Le Village Chanson), disponible depuis le 5 février 2016.
En concert: le 26 mars (en co-plateau avec Jeanne Rochette), au Forum Léo Ferré, 11 rue Barbès, 94200 Ivry-sur-Seine. Tél.: 01.46.72.64.68.  www.forumleoferre.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire