7 juin 2016

Gracieuse et fascinante Ala.ni

Elle est arrivée dans la musique sur les pointes, avec cette grâce acquise durant ses longues années de danse classique. Formée à la Sylvia Young Theatre School qui fut également fréquentée par Amy Winehouse, Ala.ni a tout d'abord semé 4 EP, à chaque changement de saison, avant de nous offrir, l'an dernier "You & I". Un premier opus nourri de folk anglaise et de mélodies qui rappellent les riches heures de Broadway. Née à Londres, de parents originaires de l'île de Grenade, elle a d'abord officié comme choriste de Mary J. Blige ou Blur avant d'interpréter ses propres chansons (dont elle signe paroles et musiques). Contrairement à Amy, la demoiselle a su se protéger et s'entourer. On sait que Damon Albarn la conseille et veille sur elle comme le lait sur le feu...
Au Carreau du Temple où elle se produisait en février dernier, elle a littéralement envoûté le public. Accompagnée d'une harpiste et d'un guitariste, simplement vêtue d'un col roulé et d'une longue jupe noire, la chanteuse nous a transportés hors du temps, égrenant des titres comme "Suddenly", "Darkness at Noon", "Cherry Blossom"... devant un insolite micro rétro.
Jamais dans la démonstration alors qu'on devine des possibilités vocales qui pourraient encore nous surprendre, elle joue subtilement sur les demi-teintes, entre mélancolie et refrains plus enjoués. Après une improvisation sur des phrases collectées auprès des spectateurs, l'artiste qui vit désormais à Paris a rendu hommage au répertoire français en reprenant joliment "Parlez-moi d'amour", un titre immortalisé par Lucienne Boyer. Et c'est bien d'amour dont Ala.ni nous parle sur scène, avec suavité et une infinie délicatesse.

Ce soir, à 20 heures, à la Cigale, 120 bd de Rochechouart, 75018 Paris. Tél.: 01.49.25.89.99
http://www.lacigale.fr/
album "You & I" (No Format/Sony Music)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire