27 juin 2016

Sarah Toussaint-Léveillé: "La mort est un jardin sauvage"

Il y a quelques semaines, Sarah Toussaint-Léveillé quittait sa Belle Province pour recevoir, à Paris, le Prix "Coup de coeur francophone québécois" de l'Académie Charles Cros.
Après ses compatriotes Pierre Lapointe, Coeur de Pirate ou encore Klô Pelgag. c'est donc au tour de cette auteure-compositrice, âgée de 25 ans, d'être récompensée pour "La mort est un jardin sauvage".
De mort, il est évidemment beaucoup question dans ce deuxième album (après "La mal lunée", une oeuvre de jeunesse sortie en 2012).
 Au fil des dix titres qui composent cet opus aux orchestrations soignées, sa voix rauque et prenante raconte le deuil des êtres aimés, de l'enfance, des illusions... sur des musiques folk, pop et  jazzy. Baigné d'une envoûtante mélancolie, le disque surprend aussi par la maturité et la poésie qui se dégagent des textes de cette multi-instrumentiste. On ne se lasse pas de remettre sur la platine des morceaux comme "Dans mon cahier" (la musique me glisse entre les doigts), "L'écurie humaine", "La tempête"...
On attend évidemment ses prochains concerts en France.

"La mort est un jardin sauvage" (Les disques Orage)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire