25 août 2016

"Chansons & Mots d'Amou"; un festival qui "conte" !

Thomas Fersen (c) Joël Matthieu
Il fallait beaucoup de passion et un petit grain de folie pour créer un événement autour de la chanson et de la littérature dans des arènes !
Cinq ans plus tard, après une édition consacrée au carnet de voyage, "Chansons & Mots d'Amou" a incontestablement le vent en poupe. Au point d'être considéré, aujourd'hui, comme l'un des festivals avec lesquels il faut désormais "conter" ! La programmation exigeante, le charme du village d'Amou et la souriante disponibilité des bénévoles ne sont évidemment pas étrangers à ce succès.
Retour sur l'édition 2016 (les 5, 6 et 7 août derniers), parrainée par Thomas Fersen (aux côtés de Marie-Christine Barrault), dont le fil rouge était, cette fois "La chanson ça conte". 
Geneviève  Morissette
(c) Joël Matthieu

 De contes, il fut évidemment question avec la conférence de Stéphane Hirschi, à l'heure de l'apéro. Puis avec la
comédienne Marie-Christine Barrault dans des lectures de textes d'Alphonse Daudet, Oscar Wilde et Guy de Maupassant et enfin Stanislas de la Tousche inspiré par des auteurs comme René Barjavel, Witold Gombrowicz et AntonTchekhov.
De leur côté, les plus jeunes avaient rendez-vous avec Flavia Pérez et ses "Tubes à histoires", Paul Toucang et ses "Montagnes hallucinées", des ateliers d'éveil musical, de fabrique d'instruments, d'improvisations vocales...
Côté chansons, il ne fallait pas rater le concert, d'une rare intensité, du collectif normand La Maison Tellier (clin d'oeil à une nouvelle de Maupassant), celui de Simon Dalmais offrant la primeur des chansons de son prochain album ou encore du fantasque Guillaume Barraband...
Sans oublier la révélation québécoise Geneviève Morissette qui, seule au piano, a littéralement électrisé la scène avec les titres de son premier album "Me v'là" et quelques inédits.
Très attendu, Thomas Fersen s'est prêté, avec simplicité et humour à une interview en public, avant d'embarquer les spectateurs avec ses"Chansons & sketches en vers". Un spectacle tendre, cocasse et empreint de poésie qui s'inscrivait totalement dans le thème de l'édition 2016. A croire qu'il avait été choisi pour lui !
Céline Caussimon et Arbon (c) Joël Matthieu
Quant au concert de clôture, il réunissait Céline Caussimon et Arbon, accompagnés par le talentueux pianiste et accordéoniste Etienne Champollion. En solo ou en duo, ils ont rendu un vibrant hommage à Léo Ferré, à l'occasion du centenaire de sa naissance. Baptisée "Poètes vos papiers", cette belle création autour d'une vingtaine de chansons, connues et moins connues, a fait passer le public par toute une gamme d'émotions. En point d'orgue, la plupart des artistes présents se sont retrouvés sur scène pour entonner, avec ferveur, les refrains de "L'âge d'or". Certains y verront sans doute un heureux présage...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire