12 nov. 2017

"Jésus - de Nazareth à Jérusalem": un spectacle en manque d'âme

Malgré un battage médiatique qui nous promettait une fresque musicale "inspirée des plus grands péplums hollywoodiens", il faut avouer que ce "Jésus" mis en scène par Christophe Barratier (également auteur du livret) et en musique par Pascal Obispo, manque singulièrement... d'inspiration.
Tout d'abord dans le choix du rôle-titre car Mike Massy (artiste populaire au Liban) semble figé dans un costume trop grand pour lui.
Heureusement, Solal (Ponce Pilate), Olivier Blackstone (Pierre) et Clément Verzi (Judas) sont nettement plus convaincants. Et puis il y a Anne Sila,  dans le personnage de Marie, assez bouleversante, notamment lorsqu'elle interprète "L'adieu".
Parasité par des noirs trop nombreux et des tableaux statiques, l'ensemble pèche également au niveau du rythme. Pourtant, lorsque la troupe entonne joyeusement  "La bonne nouvelle", on sent poindre un léger emballement qui retombe hélas trop vite.
A leur décharge, les chanteurs, danseurs et comédiens sont desservis par des dialogues souvent légers, une pâle scénographie et des décors jouant manifestement l'économie de moyens (comme la scène du bateau de pêcheurs qui frise le ridicule). Quant aux chansons, elles ne resteront sans doute pas dans les mémoires. Celle baptisée "Mon père", sonne étrangement comme "Mon frère" (des "Dix Commandements"), l'émotion en moins.
Cette évocation des trois dernières années de Jésus, présentée comme l'un des plus grands récits de l'humanité, aurait mérité un supplément d'âme...

Jusqu'au 10 décembre 2017, mardi, jeudi et vendredi à 20 h, le samedi à 15 h et 21 h et le dimanche à 15 h (relâche les 20, 21, 22 et 23 novembre), au Dôme de Paris-Palais des Sports, 34, bd Victor, 75015 Paris. Loc. points de vente habituels. Tarifs en semaine (mardi et jeudi) de 25 à 67 €, carré or à 79 € et le week-end (vendredi, samedi et dimanche) de 25 à 77 €, carré or à 89 e.
http://www.ledomedeparis.com/ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire