7 mars 2018

Un "Cabaret Décadent" et érotique


(c) Anne-Sophie Crosnier
Franchir le chapiteau du Cirque Électrique nous réserve souvent d'étranges surprises. Ceux qui sont attachés aux traditions seront sans doute déconcertés. Mais si vous recherchez les sensations fortes, les performances qui se jouent des codes... vous devriez être comblés.
Pour ce spectacle baptisé "Cabaret Décadent - Revue électrique n°68", le Maître de Cérémonie (ou Monsieur Loyal) arbore corset, short et baskets, la fildefériste évolue avec des chaussures à talons, les hommes sont habillés en femmes...ou se présentent parfois dans le plus simple appareil !
Les femmes, elles, ont troqué les habituels habits de lumières pour des tenues aussi légères que sexy, rappelant celles des effeuilleuses de célèbres cabarets parisiens.
Prenant pour prétexte la célébration du cinquantenaire de mai 68 et de la libération sexuelle, les artistes pimentent leurs exercices d'une bonne dose d'érotisme.
On assiste ainsi à une séance de strip-tease masculin, au bain d'une jeune femme plongeant avec sensualité dans une baignoire remplie de plumes noires, à un numéro de pole dance réalisé par deux hommes chaussés d'escarpins...
(c) Hervé Photograff
Quant aux prestations qui puisent davantage dans la tradition du cirque, elles s'enrichissent d'une originalité et d'une fantaisie qui frôlent l'extravagance. Outre le mât chinois, le trapèze s'élevant au-dessus des spectateurs, le numéro d'équilibre sur des verres, en chaussons de danse (et sur les pointes !), le clou, si l'on peut dire, est sans doute le tableau du fakir.
Tout commence par un bucolique pique-nique qui se transforme très vite en roulades sur un lit de verre pilé, un affichage de billets doux incrustés dans la chair, tandis que les deux tourtereaux crachent le feu pour échanger... leur flamme ! Ensuite, à l'aide de rubans accrochés dans le dos, l'homme offre quelques tours de piste à sa belle, langoureusement étendue sur des pointes de métal...
Le spectacle s'adresse évidemment à un public averti.

Jusqu'au 31 mars 2018, du mercredi au samedi, à 21 h, au Cirque Électrique, Place du Maquis du Vercors, 75020 Paris. Places: 20 € et tarif réduit à 15 €. Interdit aux moins de 17 ans.
Infos sur le site http://www.cirque-electrique.com/
Possibilité de dîner en bord de piste (réservation indispensable par téléphone au 09.54.54.47.24 ou sur reservation@cirque-electrique.com)  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire