13 sept. 2019

"Quand l’amour des notes...", une musicomédie douce-amère

L'amour est un sujet inépuisable... Mais il est souvent compliqué d'apporter une nouvelle pierre à ce fragile édifice. L'originalité de ce spectacle, écrit et mis en scène par Céline Devalan est de mêler théâtre et chansons.
Une "musicomédie", interprétée par le groupe Serge Para (guitares, claviers et saxophones) et quatre comédiens (Céline Devalan, Mélanie Devalan, Mélisandre Meertens et Anthony Courret).
Trois femmes et un homme qui s'interrogent sur le sentiment amoureux. L'une le voit comme un truc magique, une révélation, une autre le considère comme une erreur, voire une maladie tandis que la troisième n'y croit pas du tout. L'homme se demande surtout comment il va annoncer à sa femme qu'il veut la quitter...
Entre questions existentielles, besoin de se prouver qu'on peut encore séduire, lassitude, plans drague et crêpage de chignon sur scène, les acteurs nous invitent à entrer dans ce grand jeu de l'amour et du hasard. Un jeu parfois excessif.
Quant aux chansons, elles ont le charme suranné des amours d'hier.
Dans la salle, le public ne boude pas son plaisir de partager ces joutes verbales et musicales qui, à défaut de résoudre le grand mystère de l'amour, nous font passer quelques jolis moments.

Jusqu'au 5 octobre 2019, tous les samedis à 21h30, au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris. Tél.:  01.42.78.46.42.
Prix: 25€ et tarif réduit à 18 €. www.essaion-theatre.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire