16 nov. 2021

"Contre-temps": une captivante conférence chantée

(c) MS

Voilà un spectacle aussi singulier qu'original ! Imaginé par une équipe qui a déjà récolté 9 trophées de la comédie musicale ("Comédiens !", "L'homme de Schrödinger", "C-O-N-T-A-C-T...), il propose de découvrir la vie de François Courdot. Découvrir est bien le mot car on ne peut pas dire que le nom de ce chef d'orchestre, compositeur et musicien français a marqué les esprits. A tel point qu'on pourrait douter de son existence. Un mystère qui donne un piquant supplémentaire à "Contre-temps".
S'inspirant de l'ouvrage de James McGraff, intitulé "Afterbeat - The unbelievable story of François Courdot, the French conducteur who wanted to become a Broadway composer (1987)" Samuel Sené a conçu et mis en scène ce biopic, sur des textes d'Eric Chantelauze.

Dans un décor assez dépouillé, avec deux planches mobiles que les artistes arpentent tout en chantant, le spectacle démarre avec un extrait d'interview de François Courdot, avant de nous embarquer dans une conférence chantée, savante et captivante. Très vite, on comprend qu'au-delà du divertissement, le  propos est aussi d'évoquer le décalage entre l'ambition et la réalité de la vie d'artiste, de dénoncer les guerres de chapelle ou la difficulté de travailler pour un émigré. Car le fameux François Courdot a franchi l'Atlantique pour tenter de conquérir Broadway. 

L'occasion rêvée pour parcourir l' histoire de l'opérette et de la comédie musicale du XXème siècle avec le trio Opaline: les pétillantes et talentueuses chanteuses (et conteuses !) Marion  Préïté et Marion Rybaka, accompagnées au piano par Raphaël Bancou (qui a également signé les arrangements). 
Outre le récit des aventures et mésaventures du fantasque compositeur français, le public peut ainsi entendre des extraits de ses partitions mais aussi de "La Belle Hélène" de Jacques Offenbach, "Violettes impériales" de Vincent Scotto,  "Funny Girl" d'Isobel Lennart et Jule Style,  "Kiss me, Kate" de Cole Porter,  "West Side Story" de Leonard Bernstein et Stephen Sondheim ou encore "Hair" de Galt MacDermot.  Pour ce dernier, on a même droit à deux versions de "Let The Sunshine In", mais nous n'en diront pas davantage afin de préserver l'attrait de ce spectacle musical qui a déjà séduit les spectateurs du Théâtre Buffon à Avignon, cet été.

Jusqu'au 2 janvier 2022, du jeudi au samedi, à 21 h et le dimanche à 14h30, au Studio Hébertot, 78 bis, bd des Batignolles 75017 Paris. Tél.: 01.42.93.13.04. www.studiohebertot.com
- Retrouvez cet article, ainsi que l'ensemble de l'actualité culturelle (musique, théâtre, festivals, littérature, évasion) sur le site www.weculte.com 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire