16 avr. 2022

Une balade intemporelle dans l'univers de Jean-Loup Dabadie

Emmanuel Noblet, Maissiat et Clarika (c) Sarah Bastin
                                                                 

Sur une idée originale de la chanteuse Clarika, le spectacle "Dabadie ou les choses de nos vies", mis en scène par Emmanuel Noblet,  aurait pu s'appeler "on a tous en nous quelque chose de Dabadie". Disparu il y a deux ans (le 24 mai 2020, l'écrivain, dialoguiste et parolier a en effet marqué le monde du cinéma et de la chanson d'une empreinte indélébile. Après avoir publié le roman "Les yeux secs" alors qu'il a tout juste 19 ans, Jean-Loup Dabadie, de retour du service militaire, envoie ses premiers sketches ('Bonne fête Paulette" et "Le boxeur") à Guy Bedos qui les interprètera sur scène quelques mois plus tard. Puis il écrit le texte de la chanson "l'Italien" pour Serge Reggiani (en 1967) et entame une longue collaboration avec Claude Sautet en signant le scénario du film "Les choses de la vie". Il travaillera ensuite aux côtés de Claude Pinoteau, François Truffaut, Jean-Paul Rappeneau, Jean Becker... Côté chansons, on lui doit de nombreux succès interprétés notamment par Michel Polnareff, Julien Clerc, Johnny Hallyday, Yves Montand, Régine, Jacques Dutronc... Une plume prolifique à laquelle il était grand temps de rendre hommage.


(c) Olympe Petrou

 C'est chose faite, et de poétique manière avec "Dabadie ou les choses de nos vies", un spectacle présenté il y a quelques jours au Théâtre de l'Oeuvre à Paris. Avec pour seul décor une toile de cinéma,   accompagnés par Mathieu Geghre (piano-claviers et arrangements), Clarika, Maissiat et Emmanuel Noblet nous emmènent par la main pour une balade intemporelle parmi les mots de l'homme de lettres. Comédiens, le temps de quelques dialogues empruntés à "César et Rosalie", "Clérambard", "Un éléphant ça trompe énormément", "Nous irons tous au paradis" ou "Salut l'artiste", les complices prennent aussi le micro pour interpréter (en solo, duo ou trio) "Lettre à France", "Tous les bateaux, tous les oiseaux", "Rêves immoraux", "La chanson d'Hélène", "Ma préférence", "Le petit garçon","Partir"...  On souhaiterait presque que la partie chantée rythme davantage l'évocation de ces oeuvres qui ont bercé  plusieurs générations.

"Chacun a revu tous les films, réécouté ses chansons. On a gardé nos passages favoris, ceux qui nous font vibrer" confiait récemment Maissiat, lors d'une interview. A l'évidence, le public vibre à l'unisson... 

- En tournée: le 10 septembre 2022 à Saint-Louis (68), le 17 septembre à Courbevoie (92), le 18 novembre à Montigny-Les-Cormeilles (95). En 2023: le 21 janvier à Trébeurden (22), le 23 février à Villenave d'orion (33), le 25 février à Veauche (42), le 5 avril à Beaupreau en Mauge (49), le 7 avril à Tergnier (02)...  A noter que de nouvelles dates à Paris sont à confirmer pour la fin de l'année.

Retrouvez cet article, ainsi que l'ensemble de l'actualité culturelle (musique, théâtre, festivals, littérature, évasion) sur le site www.weculte.com 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire