4 mai 2022

Première édition de la "Semaine Mémoires"


"Enfant à Port-au-Prince en Haïti, avec ma famille, on avait l'habitude de se réunir dans la cour pour se raconter des histoires vécues ou des légendes. C'est lors d'un voyage au Burkina-Faso, en 2007, que j'ai compris que 50% de moi venait d'Afrique. Cet éveil à mes racines a déterminé mon cheminement musical autour de l'afrodescendance" confie le chanteur et compositeur James Germain, considéré comme le griot d'Haïti. Avec son complice le guitariste Marco Quesada, il assure donc la direction artistique de la première édition de "Semaine Mémoires".

Un événement qui débutera symboliquement le 10 mai prochain pour entrer en résonance avec "la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition", décrétée en France depuis 2006. Au programme: des concerts avec James Germain & Guests, la chanteuse guadeloupéenne Céline Languedoc, le groupe "Mouvanss", un film documentaire "Citoyens bois d'ébène", suivi d'une rencontre animée par le journal l'Humanité, sur le thème de l'afrodescendance, une pièce musicale autour de l'oeuvre d'Aimé Césaire "Discours sur le colonialisme", un spectacle jeune public "Black Boy" et un grand bal  créole avec le populaire Dédé Saint-Prix.


Dédé Saint-Prix (DR)

En clôture, le 17 mai, rendez-vous pour "La Nuit Caraïbes", proposée par Jazz Magazine, avec Big in Jazz Collective et des amis musiciens originaires de Martinique, de Guadeloupe et d'Haïti. Pour l'occasion, ils offriront des relectures de standards des îles, qu'ils épiceront de sonorités funk, reggae ou  rock. 

Du 10 au 15 mai 2022 au Théâtre Traversière, 15 bis, rue Traversière, 75012 Paris. Tél.:01.43.46.65.41. Loc points de vente habituels et sur le site www.theatre-traversiere.fr 

Et le 17 mai, "Nuit Caraïbes" à 20h, à l'Alhambra, 21, rue Yves Toudic, 75010 Paris. www.alhambra-paris.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire