20 oct. 2017

Grease : un petit air de Broadway à Mogador

Dès l'entrée du Théâtre Mogador, fermé depuis douze mois suite à un incendie, les ouvreuses en jupe à carreaux rose et blanc donnent le ton d'une soirée placée sous le signe du revival. Celui de la fameuse comédie musicale de Jim Jacobs et Warrren Casey, lancée en 1972, à Broadway, et portée à l'écran quatre ans plus tard, avec le succès que l'on connaît.
L'histoire se déroule en 1959 à Chicago, au sein de la Rydel High School et raconte le quotidien des Pink Ladies et du gang des Burger Palace Boys, mené par Danny Zuko.
Sandy  Dumbrowski, nouvellement arrivée dans l'établissement a la surprise d'y retrouver Danny, son amour d'été. Devant ses copains, ce dernier fait mine d'avoir oublié leurs fiévreux serments. Voilà pour l'intrigue...
Dès les premiers tableaux, la troupe de danseurs, chanteurs et comédiens impose un rythme efficace sur des morceaux populaires comme "Summer Nights", "Grease", "You're The One That I Want"...joués par des musiciens en live, dirigés par Dominique Trotten. Les dialogues et certaines chansons en français (dommage !) sont traduits en anglais sur des bandeaux défilant dans la salle, à l'attention des puristes et des touristes...
Évidemment, nous sommes dans un lycée et la poésie n'est pas vraiment au programme de ces ados dopés à la testostérone ! Chipies à souhait, les filles, quant à elles, sont surtout préoccupées par les plis de leurs jupettes, leur maquillage et les moyens de séduire l'élu de leur coeur.
Bananes gominées, perfectos, grosse cylindrée sur scène, juke-boxe, costumes colorés, soirée pyjama, traditionnel grand bal de de fin d'année... tout est au diapason pour nous offrir une vertigineuse plongée dans les années 60.
Sans nous faire oublier le couple formé par Olivia Newton-John et John Travolta dans le film de Randal Kleiser, Alyzée Lalande et Alexis Loizon dans les rôles de Sandy et Danny sont plutôt convaincants. Quant à Cécile Groussard et Alexandre Faitrouni qui incarnent successivement la directrice et le maladroit Eugène (des personnages inédits) leurs sketches de transition sont assez drôles bien qu'un peu répétitifs.
Au final, pluie de confettis à l'appui, cette énergique et joyeuse version de "Grease" fait souffler un petit air de Broadway à Mogador.

Du mardi au vendredi à 20 heures, le samedi à 15 h et 20 h et le dimanche à 15 heures,  au Théâtre Mogador, 25, rue de Mogador, 75009 Paris. Tél.: 01.53.33.45.30. 
http://www.greaselemusical.fr/




Aucun commentaire:

Publier un commentaire