15 mai 2018

"ABC D'AIRS": du grand art

(c) Michel Nguyen
On connaît bien Anne Baquet qui, avec des spectacles comme "J'aurais voulu dev'nir chanteuse", "Cette nuit c'est mon jour", "Soprano en liberté"... conjuguait son goût pour le lyrique, la danse, la comédie, avec un furieux grain de folie. Alors, quand elle choisit de s'associer avec trois demoiselles aussi talentueuses et déjantées qu'elle, on s'attend à des sensations multipliées par quatre !
Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Anne Baquet (chant), Claude Collet (piano), Amandine Dehant (contrebasse) et Anne Regnier (hautbois & cor anglais)  ne ménagent par leur souffle pour apporter une sacrée bouffée d'oxygène sur la scène du Lucernaire. C'est d'ailleurs Anne Regnier qui a eu l'idée du spectacle ABC D'AIRS, habilement mis en scène par Gérard Rauber.
Suivant les lettres de l'alphabet, le quatuor nous offre un florilège de chants, de musiques et de parodies qui puisent dans les oeuvres de Jean-Philippe Rameau, Kurt Weill, Astor Piazzolla, John Cage, Musica Nuda,  Fred Ebb, John Kander, Ricet Barrier...
Sachant qu'elles ont notamment fait leurs gammes au Théâtre du Châtelet, à l'Opéra de Paris, au CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris) et participé à de nombreux concours nationaux et internationaux, on se doute que les demoiselles n'ont aucun problème pour faire valser les partitions. Et elles ne s'en privent pas !
Aussi fantaisistes que virtuoses, elles s'amusent ainsi à mimer la course des spermatozoïdes, s'adonnent à des jeux de diction, imitent les fameuses histoires sans paroles de Jean Wiener ou se livrent à un délirant sabbat sur la Danse Macabre de Camille Saint-Saëns.
A l'occasion, les musiciennes savent aussi donner de la voix et, là encore, elles sont toujours dans leurs cordes.
(c) Michel Nguyen
Après nous avoir tenus en haleine durant un peu plus d'une heure, elles reviennent pour un final époustouflant dans lequel elles zappent de "Yesterday" à "Will Rock You" en passant par "Aexandrie, Alexandra", "Z'avez pas vu Mirza" ou "Nabucco".
Du grand art...

Jusqu'au 17 juin 2018, du mardi au samedi à 19 h et le dimanche à 16 h, au Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris. 
Tél.: 01.45.44.57.34. Prix: 26 €, tarifs réduits à 11, 17 et 22 €.  http://www.lucernaire.fr/



Aucun commentaire:

Publier un commentaire