1 mai 2018

Les Deux Magots se réinventent


En janvier dernier, Les Deux Magots ont fermé leurs portes, le temps de procéder à quelques transformations.
"Une évolution sans révolution !", explique Catherine Mathivat, propriétaire des lieux. On imagine que dès son plus jeune âge, elle devait déjà courir entre les tables de l'établissement acheté par son arrière-grand-père en 1914. Et se poser, peut-être, à la place occupée autrefois par Guillaume Apollinaire (un habitué), pour apprendre ses récitations...
Car si le fameux café littéraire est une affaire de famille, il fut et demeure l'un des rendez-vous préférés de personnalités du monde de la politique, de la mode, des affaires et de la culture.
On raconte que Paul Eluard y présenta Dora Maar à Picasso, que Paul Morand aimait y écouter son ami Jean Giraudoux ou que Jean-Paul Sartre s'y installait tous les matins, avec Simone de Beauvoir, pour écrire.
Lettre d'Apollinaire
Depuis 1933, le Prix Des Deux Magots ouvre, dès le mois de janvier, l'année littéraire. Entre deux expositions de peinture ou de photographie, on y décerne également le Prix Pelléas (récompensant un ouvrage consacré à la musique) et le Prix Apollinaire (poésie).
Mais cette vigoureuse centenaire avait évidemment besoin d'un lifting pour continuer à séduire les habitués et les badauds du boulevard Saint-Germain. Une opération orchestrée par la maîtresse des lieux avec la complicité de Jacques Vergnaud (directeur général).
Première étape, et non des moindres, l'abandon du rouge opéra au profit de la couleur d'origine (retrouvée sous les nombreuses couches du plafond) : un vert émeraude plus pimpant, s'harmonisant notamment avec les deux sculptures asiatiques qui semblent veiller sur la vénérable maison.
Les plus studieux apprécieront les bibliothèques mises à la disposition des clients, côté boulevard, tandis que les adeptes du farniente pourront , dès les premiers beaux jours, s'adosser aux coussins de la terrasse donnant sur la place.
Renouant avec l'esprit du quartier, "Les jeudis du jazz" invitent les amoureux de la musique à savourer quelques sets. Et ceux de la bonne chère devraient faire honneur à une carte revisitée pour s'accorder aux tendances du moment avec des produits bio, des vins naturels, une offre de snaking ou un "semainier", proposant des plats du jour.
Enfin, des miroirs s'animeront discrètement dans la salle, avec des images d'archives, assorties d'anecdotes, pour découvrir quelques belles pages de l'histoire des Deux Magots...

6, Place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris. Tél.: 01.45.48.55.25.
http://www.lesdeuxmagots.fr/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire