20 nov. 2018

Les bonnes ondes d'Arthur de la Taille

(c) Seb Farges
Il y a quelques jours sur la scène parisienne des Trois Baudets, cet artiste bordelais interprétait, seul avec sa guitare, quelques titres extraits de son premier album "Ministère des ondes", déjà consacré "coup de coeur" par l'Académie Charles Cros.
Une riche palette musicale avec des couleurs folk et pop, un soupçon d'influences latines pour faire plus exotique...
Difficile de résister au charme intemporel et au timbre de ce jeune auteur-compositeur qui s'interroge avec sensibilité et une certaine désespérance sur "les anges", les dérives du monde  ("Sans visa","On ne verra pas tout"), les amis qui partent ("Pour que tu reviennes")...
On peut aussi préférer (ce qui est notre cas) les chansons d'amour comme "l'Or des jours","Ma belle", "Ellie's Song" (dédiée à sa fille) qui lui ont inspiré de jolies rimes.

Après la belle aventure du duo de guitares Gadgé, celui formé avec sa soeur Clémence (Calame), Arthur de la Taille se lance dans l'aventure en solitaire.
"Quand est-ce qu'on part, qu'on met les voiles ? Faut qu'on essaie de larguer les amarres" demande-t-il dans la chanson "Changer d'air". On a bien envie de le suivre...

- album "Ministère des ondes" (L'Autre Distribution), disponible depuis le 19 octobre dernier.
Prochain concert le 6 décembre 2018 à Bordeaux (Le Caillou du Jardin Botanique).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire