23 mars 2021

Georges Brassens a 100 ans : 100 évènements sur 6 mois

"Si la crise sanitaire ne nous joue pas un coquin de sort, le programme autour de l'année Brassens débutera le 23 avril prochain, jour de la Saint Georges" confiait Français Commeinhes, le maire de Sète, lors de la conférence de presse qui s'est tenue symboliquement aux Trois Baudets, la salle où le chanteur fit officiellement ses débuts à Paris, en 1952.
Berceau de l'auteur de la "Supplique pour être enterré à la plage de Sète", la ville va ainsi proposer une centaine d'évènements sur 6 mois (avec un écho à Montpellier, partenaire de la manifestation). Au programme:  concerts, conférences, lectures, expositions, théâtre,  parade navale, un colloque international sur l'oeuvre de Brassens, un bal littéraire ... Avec, en point d'orgue, les 22 et 23 octobre (au Théâtre Molière-Scène Nationale de Sète), un concert réunissant Juliette, François Morel, Antoine Sahler, Thibaud Defever, Amos Mah et Lucrèce Sassella. Un spectacle qui sera également présenté les 25 et 26 octobre au Théâtre Jean-Claude Carrière de Montpellier et les 27 et 28 octobre à la Scène Nationale de Narbonne.
Un centenaire placé sous le patronage de François Morel qui promet un hommage à la fois respectueux, espiègle et joyeux. "Je suis très ému  car il est l'un des hommes importants de ma vie. Je me souviens de ma tristesse lorsque j'ai appris sa disparition, le 29 octobre 1981,  j'ai alors compris que je ne le rencontrerai jamais"

On annonce d'ores et déjà la participation d'artistes comme Carla Bruni, Agnès Jaoui, Olivia Ruiz, Thomas Dutronc, Cali, le rappeur Demi Portion, Maxime Le Forestier et de groupes régionaux:  Brassens Not Dead, Dimone, Washington Dead Cats, ou encore Palavas Surfers. Une affiche qui devrait s'étoffer au fil des semaine puisque François Morel a confirmé en direct la participation de Jean-Louis Trintignant pour des lectures. 

Brassens sur le bateau Sydney (qui a coulé dans l'étang de Thau)
en 1958. (c) Ville de Sète


 Le Roquerols
(c) Ville de Sète
Point de ralliement emblématique, le bateau-phare Le Roquerols accueillera des concerts, des propositions théâtrales, des projections, des évocations plus intimes de la vie de Brassens (la maison de Jeanne, l'impasse Florimont à Paris...). 
Comme un clin d'oeil à celui qui revenait chaque été à Sète où il naviguait en père peinard sur l'étang de Thau. Les anciens n'ont pas oublié que son coin préféré était du côté du petit phare pour partager des verres avec ses copains ou tourner des petits films avec sa caméra Super  8 (des documents rares ainsi que des photographies parfois méconnues qui seront présentés sur Le Roquerols).
Et, parce que le poète n'était pas insensible aux nourritures terrestres,  un étage sera réservé à la restauration avec deux espaces. L'un avec l'ami de Brassens Pierre Vedel qui proposera de découvrir les plats fétiches de Georges et l'autre dans un esprit plus "paillotte" (comme chez son copain Lolo).

"
Brassens dans le Parc du Château
d'Eau en 1939. Il a 18 ans.
(c) Ville de Sète

Ce centenaire ne se résume pas en un simple anniversaire. Il s'agit avant tout d'un premier regard historique sur l'oeuvre et l'homme dans son siècle, avec en fil conducteur, cette liberté individuelle si chère à l'artiste... 
Dans le contexte actuel que nous vivons tous, où nos modes de vie sont tant contraints, où le monde de la culture et des arts est à l'arrêt depuis bientôt un an, j'ai la volonté, au travers de cet hommage, d'engager notre ville dans un foisonnement culturel en l'honneur de Georges Brassens" explique encore François Commeinhes dans l'édito du programme.
Un foisonnement tel que durant plusieurs semaines les chansons de Brassens résonneront également dans les écoles, dans les squares, sur les quais, les places et même la plage ! 
Celle où le poète s'imaginait en éternel estivant... 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire