13 sept. 2013

Et si on parlait d'Amou...

Niché au cœur de la Chalosse (Landes), le joli village d’Amou accueille depuis l’an dernier un festival baptisé « Chansons & mots d’Amou ». L’évènement qui s’est tenu les 9 et 10 août derniers a indiscutablement tenu les promesses de la première édition en rassemblant 2000 amoureux de la chanson et de la poésie. Un pari ambitieux et exigeant puisque les festivités ont débuté par une conférence passionnante de Stéphane Hirschi évoquant l’anticonformisme consensuel de Brassens ! Quelques heures plus tard, c’est la comédienne et chanteuse Céline Caussimon (accompagnée par son complice l’accordéoniste Thierry Bretonnet)  qui a donné le coup d’envoi des concerts avec un récital dans lequel elle évoquait, avec tendresse et un humour corrosif, l’amour bio, ses amis sur facebook,  les affres de la ménagère de moins de 50 ans… Avant de céder la scène à « La Fontaine & Brassens », un spectacle créé au Studio Raspail (voir papier du 2 juillet) qui prend ici une nouvelle dimension dans le cadre ludique des arènes d’Amou. Le samedi, Maurice Baud et sa violoncelliste Marie-Claude Douvrain ont fait frissonner et rire petits et grands avec le conte « Un roman de Renart », adapté par Bruno Cosson. Tout à tour récitant, mime, chanteur… le comédien a offert une époustouflante prestation qui donnait envie de réviser ses classiques en se replongeant dans la lecture des aventures de Tibert, Chantecler, Ysengrin, Hermelin…
Quant à la soirée de clôture, elle présentait, en première partie l’enfant du pays Daguerre (et sa violoniste Bertille), avant de résonner aux accents musette, chansons, jazz ou flamenco du tandem Yves Jamait et Daniel Fernandez. L’un s’invitant dans l’univers de l’autre pour de généreux et énergiques échanges musicaux. Un moment magique qui s’est prolongé jusqu’aux premières heures de la nuit.
Désormais, si vous passez dans cette belle région, il faudra écrire sur vos cartes postales : Amou,  son château, sa belle église Saint-Pierre des Luys, ses platanes centenaires… et son festival !
Annie Grandjanin




Aucun commentaire:

Publier un commentaire