21 juin 2019

Les coups de coeur du Festival Fnac Live Paris



Hormis Stephan Eicher qui fait un peu figure de patriarche et Étienne de Crécy, l'un des pères fondateurs des musiques électroniques, qui partagera ici sa nouvelle aventure sensorielle "Space Echo", l'affiche de cette neuvième édition joue résolument la carte jeunes avec ses coups de coeur et ses découvertes.
Sur le parvis, en accès libre: Eddy de Pretto, Aya Nakamura, Clara Luciani, Flavien Berger,  Columbine, Suzane, Bon Entendeur, Radio Elvis, Pépite, Silly Boy Blue, Delgres, Léonie Pernet, Nelson Beer, Glauque ...
Tandis que dans le cadre plus "cossu" des salons de l'Hôtel de Ville, le public (assis) est invité a assister aux concerts d'Anna Calvi, Bertrand Belin, Blick Bassy, Canine, Johan Papaconstantino, Roni Alter... Pour ces derniers, les invitations (2 places maximum par personne) sont à retirer dans les billetteries des Fnac Paris et Ile-de-France à partir du 2 juillet à 12 heures.
Comme chaque année, le festival offre un coup de projecteur aux labels indépendants. Le choix s'est porté cette fois sur Talitres, Nowadays et Pias.

Les 3, 4 et 5 juillet 2019, Scène du Parvis, Place de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris (concerts à partir de 17 heures). Scène du Salon, 3 rue Lobau, 75004 Paris. Concerts à partir de 19h40 le 3 juillet et à partir de 18 h les 4 et 5 juillet. 

20 juin 2019

Des news, des news...

- Et si pour célébrer la fête de la musique, vous participiez à la restauration d'instruments fragilisés par l'usure du temps ?
A ce jour, pas moins de 130 pièces de la collection conservée au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac sont menacées.
Des instruments rares comme le luth du Timor occidental, le tambour de Tahiti, la vièle de Syrie,le xylophone de Bali...dont certains ont traversé plusieurs siècles.
Pour sauvegarder ce patrimoine, témoin de la diversité des cultures et de leurs pratiques musicales, une campagne de mécénat baptisée "Montez le son !" a été lancée le 25 mars 2019. Elle se terminera le 23 juin prochain.
Alors, pour rester dans l'esprit de fête et de partage, initié en 1982 par Jack Lang, vous avez encore le temps d'aller sur la plateforme Ulule pour effectuer des dons à l'adresse suivante: ulule.com/montez-le-son
Sachez enfin qu'un concert exceptionnel, avec les instruments restaurés grâce à votre générosité, sera organisé au musée en 2020.


- Avant de fermer ses portes cet été, le temps de se refaire une beauté (voir le 13 juin sur ce blog), le Cabaret Sauvage célèbre la fête de la musique avec un programme insolite, concocté par la Société Ricard Live Music.
On se souvient des impressionnants podiums des places Denfert-Rochereau ou République. Cette fois, le public est invité à assister, en plein air et sous chapiteau, à 12 h de musique non stop !
Des concerts gratuits mais pour lesquels il est vivement conseillé de réserver sur le site http://www.societericardlivemusic.com/

Le 21 juin, de 18 h à 6 h du matin, au Cabaret Sauvage, 
59 bd Macdonald 75019 Paris.



18 juin 2019

Amou...toujours !

Oxmo Puccino (c) Lydie Photographies
Il était une fois... un homme et une femme (et quelques amis), chabadabada.. qui se lancèrent, en 2012, dans un pari un peu fou: faire rimer chansons et poésies avec des spectacles programmés, pour la plupart, dans des arènes ! Celles d'Amou, un joli village niché au coeur de la Chalosse.
Pourtant, au fil des années, le festival "Chansons & Mots d'Amou" s'est taillé une solide réputation, au point de figurer désormais parmi les rendez-vous incontournables de l'été.
Organisé chaque premier week-end d'août autour d'un thème (le jazz, la gaieté et la fantaisie, le carnet de voyages...) il a choisi de se donner cette fois "Un p'tit air de cinéma". Une incursion dans le 7ème art qui débutera par la projection (en accès libre) du film de Damien Chazelle "La La Land", suivie le lendemain par celle de "Peau d'âne" de Jacques Demy.
Côté chansons, poésies et évocation de quelques grandes figures du cinéma, l'affiche réunira artistes consacrés et découvertes: le rappeur et poète Oxmo Puccino (parrrain de cette 8ème édition) dans une performance originale en compagnie d'Edouard Ardan et du designer graphique Tyrsa, Caroline Loeb pour une lecture musicale consacrée au premier roman de Françoise Sagan "Bonjour tristesse", Frédéric Bobin, Clio, Clarika, la comédienne Marie-Christine Barrault (avec Simon Dalmais) qui évoquera son compagnon Roger Vadim, Lou Casa, Leïla Huissoud, Arthur de La Taille, Chloé Lacan & Thibaud Defever, l'Harmonie de Pontonx...

Chloé Lacan (c) Karine Desbonnes
Sans oublier le désormais traditionnel apéro littéraire et musical avec une conférence de Stéphane Hirschi, suivie d'une rencontre avec Oxmo Puccino et Clarika, animée par notre confrère Patrice Demailly.
Les plus jeunes auront également droit à leur festival "Les P'tits mots d'Amou", avec des ateliers de création de masques, d'effets spéciaux, de bande son, une parade masquée et des spectacles de rue. A la fin des concerts, les festivaliers sont attendus au kiosque à musique pour un "Pianocktail" avec les musiciens Etienne Champollion et Simon Dalmais.
Pari gagné puisque, outre la chanson et la poésie, le festival fait aussi rimer Amou... avec toujours !

Les 1er, 2, 3 et 4 août 2019 à Amou (Landes). 
Pass 3 jours à 45 €, pass vendredi/samedi: 30/35 € et pass dimanche à 20 € (gratuité pour les moins de 12 ans).
Infos et billetterie sur http://www.chansonsetmotsdamou.fr/, dans les points de vente habituels et à l'Office du Tourisme d'Amou. Tél.: 05.58.89.02.25 reservation@amoutourisme.com

14 juin 2019

Le Festival "Autour de la guitare" s'installe à Clichy

Jean-Félix Lalanne
La guitare n'est pas seulement l'apanage des hérauts du rock !
Pour preuve, ce festival créé par Jean-Félix Lalanne, en novembre 2000 à l'Olympia, avec des artistes et musiciens venus de tous horizons musicaux.
"L'idée, c'est de réunir des chapelles" confie ce dernier qui a notamment enregistré des valses de Chopin, joué un duo country avec Marcel Dadi, composé la BO du film "Le passage" de René Manzor avec Alain Delon ou croisé son instrument favori avec ceux de John McLaughin, Larry Coryell, George Benson, Doc Watson ou Chet Atins.
Soliste, arrangeur, compositeur, chef d'orchestre, les casquettes de Jean-Félix Lalanne sont multiples. Tout comme les thématiques de cette nouvelle édition: "autour de la guitare classique", "autour de vos guitares", "autour de la guitare celtique", "autour de la guitare de Georges Brassens" et enfin un final autour... de Jean-Félix Lalanne, créateur et producteur de ce projet.
Après avoir tourné au Casino de Paris, au Palais des Sports et dans plusieurs Zéniths en France, le festival s'installe pour 6 jours dans la ville de Clichy (Auditorium du Conservatoire Léo Delibes, Théâtre Rutebeuf, Parc Roger Salengro, Kiosque à musique).

Quant à l'affiche, elle illustre parfaitement le propos en réunissant Valérie Duchâteau (disciple d'Alexandre Lagoya) dans un répertoire allant de Jean-Sébastien Bach à Django Reinhardt, Dan Ar Braz, Jean-Marie Ecay, Juliette, Natalie Dessay, Julie Zenatti, Paul Personne, Rubben Ford, Nolwenn Leroy, Joyce Jonathan, Michael Jones,Joël Favreau, l'ancien accompagnateur de Georges Brassens...
Jean-Marie Ecay 

Les musiciens amateurs ou chevronnés ne rateront pas le rendez-vous du 19 juin au kiosque à musique de la Place des Martyrs ( à partir de 18h30,  où ils sont invités à apporter leurs instruments acoustiques, électriques et leurs amplis pour un gigantesque happening autour du morceau d'anthologie d'Arthur Smith "Guitar Boogie".

Du 18 au 23 juin 2019 à Clichy. 
Pass Festival à 30 €.
Infos sur le site http://www.ville-clichy.fr/


13 juin 2019

Le Cabaret Sauvage se refait une beauté

Plus de vingt ans d'histoire pour ce lieu niché au coeur du Parc de la Villette et qui, à l'origine, devait être éphémère !
On se souvient du Magic Mirror, structure atypique avec sa piste circulaire en parquet, son chapiteau rouge, ses miroirs, ses banquettes en velours...
Le décor idéal pour des concerts  décalés comme ceux d'Arthur H avec son fameux  Bachibouzouk Band.
En décembre 1997, sous l'impulsion de Méziane Azaïche, le Cabaret Sauvage succède au Magic Mirror.
Au fil des années, la salle a attiré un public de plus en plus large. Il était temps, cependant, de s'adapter aux nouvelles exigences écologiques et sonores, tout en offrant de nouveaux aménagements pour le confort du voisinage, du public et des artistes.
Une remise en beauté (et aux normes) qui débutera en juillet 2019, après une grande fête de clôture le 30 juin et devrait se terminer au mois d'octobre de la même année.
Et le chantier est ambitieux puisqu'il prévoit une nouvelle isolation acoustique, l'emploi de matériaux provenant de bois localement produits, une scène plus vaste, la réduction (de 15 à 7) des piliers qui gênaient parfois la visibilité, un parvis à l'entrée avec des espaces paysagers, une terrasse avec vue sur le canal de l'Ourcq...
Mais on peut compter sur Méziane Azaïche pour que cette salle ouverte à toutes les disciplines (danse, cirque, concerts, cabaret...) et à toutes les cultures conserve son âme festive et vagabonde.

Cabaret Sauvage, 59, boulevard Macdonald, 75019 Paris. Infoline: 01.42.09.03.09
http://www.cabaretsauvage.com/

11 juin 2019

Buzy: : "Cheval Fou" est l'album de quelqu'un qui regarde

(c) Frédérick Veset
Dans les années 80 elle a enchaîné les tubes comme "Dyslexique", "Body Physical", "Adrian", "Adrénaline"... tout en s'affirmant comme une artiste rebelle à tout formatage. Et si son précédent album s'intitulait "Au bon moment, au bon endroit", ce n'est sûrement pas un hasard !
Neuf ans après cette profession de foi, Buzy revient avec le fougueux et pertinent "Cheval Fou" (le 14 juin prochain) dont elle a signé les textes et quelques musiques, tout en cédant la bride à des compositeurs comme Bertrand Belin, Arnold Turboust, Hervé Paul...Elle y donne également la réplique à la comédienne Anna Mougladis pour une vibrante "Prière" aux allures de mantra.
Une sortie qui coïncide avec la réédition de son ouvrage "Engrenages" aux Éditions L'Harmattan.
Rencontre avec une psychothérapeute pour qui la chanson est loin d'être un exercice anodin.

Dans la biographie qui accompagne ce nouvel album, vous évoquez une absence de motivation pour expliquer ces 9 ans de silence discographique ?
Je trouve que ce métier est encore plus compliqué qu'avant. J'exerce également le métier de psychothérapeute qui me prend beaucoup de temps et  me satisfait pleinement. Je suis très exigeante. Je n'ai jamais fait un album pour faire un album !
La psychothérapie n'est pas vraiment une reconversion ?
Tout-à-fait. J'ai fait des études de psychologie, de médecine et j'ai passé une licence de lettres.
Vous avez également d'autres casquettes, non ?
Plus jeune, j'adorais regarder des comédies musicales avec mon père. J'étais fascinée par des danseurs comme Fred Astaire ou Cyd Charisse. Du coup, lorsque je suis arrivée à Paris, la première chose que j'ai faite a été de m'inscrire à des cours de claquettes, parallèlement à mes études de médecine. Au bout d'un an, je suis passée professionnelle et j'ai créé mes propres cours. Je fais aussi du dessin, des collages... Je n'aime pas faire tout le temps la même chose. A la longue, je m'ennuie...
Se pencher sur la psyché humaine et exercer le métier d'artiste ce n'est sans doute pas si éloigné ?
Bien sûr. Cependant, quand on est psychothérapeute, on reste dans l'ombre et à l'écoute des autres. Tandis qu'un artiste est dans la lumière et affiche un certain ego.
Dans votre parcours artistique, on sent que vous avez gardé vos distances avec le milieu du show-biz ?
Les années 80 étaient un peu une foire d'empoigne où je faisais figure d'extra-terrestre. Avec les labels, j'ai eu la chance de rester décisionnaire, on ne m'a jamais rien imposé. Ceux qui me suivent savent qu'ils ne me retrouveront pas chez Cyril Hanouna car je ne suis pas une bonne cliente. Lorsque je me lève le matin, je suis une psychothérapeute qui essaie d'aider ses patients et, le soir, je suis chanteuse.
Pouvez-vous nous parler de vos rencontres avec Arnold Turboust, Bertrand Belin et Anna Mougladis pour "Cheval fou" ?
Je connais bien Arnold mais je n'avais jamais rencontré Bertrand Belin. Nous nous sommes retrouvés dans un café durant trois heures. Je luis ai montré le texte "Où vont mourir les baleines". Il a imaginé une mélodie et des arrangements très pop qui prennent le contre-pied de cette allégorie sur le sort tragique des migrants. Ce que je n'aurais sans doute pas su faire. C'est quelqu'un d'intelligent, de sensible. Et, comme il a un bon son, je lui ai demandé d'assurer aussi les parties guitares et les choeurs. Quant à Anna Mougladis, je l'avais remarquée lors d'un concert de Chloé Mons (la dernière compagne d'Alain Bashung). J'ai demandé son contact et elle accepté de venir. Lorsqu'elle est arrivée en studio, elle a naturellement posé sa belle voix grave sur cette "Prière" dont le texte est assez spirituel.
Des concerts sont-ils d'ores et déjà prévus ?
Pas pour l'instant. J'attends de voir ce qui va se passer autour de cet album que j'ai entièrement produit. L'important pour moi était de faire un beau disque, un beau clip, un beau site...Je suis entière et je n'ai jamais fait les choses à moitié. Même si je prends un certain plaisir en interview je trouve que la scène est plus compliquée. Il y a toujours l'angoisse de l'échec.
 Ce nouvel album a été qualifié de politique et poétique. Vous êtes d'accord ?
Je préfère sociétal et poétique. Dans la chanson "Expérience humaine", je parle de l'âge auquel il convient de faire un gosse, de se rencontrer, de bosser, de se quitter.... En consultations, les patients évoquent souvent la difficulté de vivre dans la société d'aujourd'hui. Je dirais que "Cheval Fou" est l'album de quelqu'un qui regarde...

- Album "Cheval Fou" (Differ-Ant), sortie le 14 juin 2019
- "Engrenages" (Éditions L'Harmattan), disponible depuis le 8 avril 2019. 


10 juin 2019

Rencontre avec Richard Hawley

Quatre ans après "Hollow Meadows", le chanteur et guitariste britannique revient avec "Further".
Un huitième album studio réalisé à Sheffield (sa ville natale) avec son groupe. Il sera à la Fnac Saint-Lazare, le mardi 18 juin 2019, à 18 heures pour une rencontre suivie d'un mini-concert.
L'occasion peut-être de découvrir, en live, des ballades ( "Doors", "Midnight Train"...) dont ce solide crooner a le secret et des morceaux plus électriques tels que "Galley Girl" ou "My Little Treasures" qui s'affirment d'ores et déjà comme des tubes.
Évènement gratuit et libre d'accès, dans la limite des places disponibles.

Passage du Havre, 109, rue Saint-Lazare, 
75009 Paris.

5 juin 2019

Les 20 ans du Barrière Enghien Jazz Festival

Le cadre est à la hauteur de l'événement ! Difficile en effet de résister au charme de cette station thermale (la seule en Île-de-France) qui fut notamment le berceau de Mistinguett.
Outre son lac, son casino, l'Église Saint-Joseph (surnommée le Petit Sacré Coeur d'Enghien-Les-Bains)... il ne faut évidemment pas rater le Barrière Enghien Jazz Festival qui vaut aussi le détour (une dizaine de kilomètres depuis Paris).
Depuis deux décennies, il a déjà accueilli Melody Gardot, Ahmad Jamal, Buddy Guy, Al Jarreau, Stacey Kent, Morcheeba, Barbara Hendricks, George Benson, Jimmy Cliff, Herbie Hancock...
Des artistes dont les portraits seront présentés lors d'une exposition célébrant les 20 ans du festival. Autres nouveautés pour 2019: une grande parade et un concours de jeunes talents.


Térez Montcalm (c) Laurence Labat
Au menu de cette édition anniversaire, pas moins de 30 concerts seront proposés sur la Scène des Roses, au Théâtre du Casino Barrière et sur la scène flottante du Lac: le bassiste Marcus Miller, le virtuose de la contrebasse et de la basse électrique Stanley Clarke, la vocaliste, compositrice et auteur québécoise Térez Montcalm, le pianiste de jazz-fusion Chick Corea, la chanteuse et guitariste serbe Ana Popovic, les soeurs jumelles Lisa-Kaindé et Naomi Diaz plus connues sous le nom d'Ibeyi, le britannique Charlie Winston, le saxophoniste alto Maceo Parker, le trompettiste et chanteur Bonney Fields ou encore le groupe de jazz-funk Kool & The Gang dont le concert sera suivi d'un feu d'artifice.
Et afin de rester dans la tradition des boeufs, les festivaliers sont attendus (à partir de 23 h), pour un "After" au Barrière Jazz Club.

Du 3 au 7 juillet 2019 à Enghien-Les-Bains (95880). Tél.: 01.39.34.10.80. 
Infos sur www.facebook.com/Enghienjazzfest et sur le site http://www.enghienjazzfestival.com/

"Maya, une voix": les débuts d'une légende

Ursuline Kairson et Vanessa Dolmen
(c) Laurent Sallard
En France, on connaît peu ou mal l'histoire de Maya Angelou (de son vrai nom Marguerite Johnson) dont s'inspire ce spectacle musical.
Née en 1920 à Saint-Louis (Missouri), elle a notamment formé un duo avec le danseur Alvin Ailey,  participé à la tournée européenne de "Porgy ans Bess", enregistré un premier album "Miss Calypso"qui deviendra un spectacle Off Broadway et un film...
Elle a aussi vécu avec Vusumzi Make, compagnon de lutte de Nelson Mandela, , coordonné la section new-yorkaise de l'organisation de Martin Luther King...avant de devenir un auteur reconnu.
Outre des oeuvres autobiographiques, elle a marqué son époque avec ses recueils de poèmes, dont elle lira un extrait lors de l'investiture de Bill Clinton.
"Les mots sont puissants. Je crois que les mots sont vivants. Ils ont le pouvoir de guérir mais parfois ils ont le pouvoir de tuer..." affirmait-elle.

Une vie si dense et intense que le metteur en scène Éric Bouvron a fait le choix de n'évoquer que son enfance et la naissance de sa passion pour l'écriture dans "Maya, une voix". Une voix incarnée ici par la touchante Ursuline Kairson. Elle est accompagnée sur scène par Julie Delaurenti (ou Sharon Mann), Vanessa Dolmen, Tiffany Hofstetter (ou Elizabeth Wautlet) et Audrey Mikondo qui campent différents personnages clefs dans la vie de Maya: sa mère, son père, son frère, sa grand-mère Momma qui tient une épicerie à Stamps, une petite ville de l'Arkansas... Sans oublier Mr Freeman qui abusera de la jeune fille. Persuadée que son témoignage au tribunal a provoqué son assassinat, Maya se réfugie alors dans le silence... jusqu'à ce qu'une femme chez qui elle est employée lui suggère de coucher ses émotions sur le papier.
(c) Laurent Sallard



Sur des musiques originales de Nina Forte et des standards de jazz et de blues (interprétés a cappella), les talentueuses comédiennes et chanteuses nous font partager ces moments tour à tour joyeux et bouleversants, qui détermineront à jamais le fabuleux destin de Maya Angelou.

Jusqu'au 15 juin 2019, les vendredis et samedis à 19h45 et du 28 juin au 27 juillet 2019, à 21h30, au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris. Loc. points de vente habituels et au 01.42.78.46.42. http://www.essaion.com/

31 mai 2019

La "trompinette" de Boris Vian à la carte des Deux Magots

Nul doute que l'écrivain, poète, auteur, journaliste, musicien... aurait apprécié cette gourmande attention !
Pour célébrer les soixante ans de la disparition de Boris Vian et le centième anniversaire de sa naissance, le café littéraire des Deux Magots (un lieu que le "Prince" de Saint-Germain-des-Prés a beaucoup fréquenté) va enrichir sa carte avec une création exclusive de Pierre Hermé: "La trompinette" de Boris Vian. Clin d'oeil au surnom que le musicien donnait à son instrument et à son goût pour les religieuses.

D'autres événements viendront ponctuer cette double célébration: le 24 juin des écrivains, artistes et personnalités du monde des arts viendront fêter la troisième édition de la "sélection littéraire de l'été", mettant à l'honneur quatre auteurs affichant "l'esprit Boris Vian".
Pour l'occasion un "Pianococktail" (évoqué dans "L'Ecume des Jours") sera installé dans la salle. Dans l'imaginaire de l'auteur, cette loufoque invention permettait de créer un cocktail en enfonçant des touches reliées à des fioles contenant divers breuvages. Au programme également, un concert de chansons de Boris Vian, du jazz et un piano-bar.
D'octobre 2019 à mars 2020, "les jeudis jazz" seront consacrés au répertoire de Vian et au jazz qu'il aimait (réservation conseillée au 01.45.48.55.25).
Et enfin, du 9 au 31 mars: une exposition permettra de découvrir des photographies, dessins, extraits du Manuel de Saint-Germain-des-Prés"...
De quoi se replonger dans le formidable bouillonnement artistique (et philosophique) des années d'après-guerre.

Du 24 juin 2019 au 31 mars 2020 aux Deux Magots, 6 Place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris.

"Amazing Grace": les images du concert live d'Aretha Franklin enfin dévoilées

Filmé par Sydney Pollack, le concert donné par Aretha Franklin, en 1972, à l'Église "The New Temple Missionary Baptist Church", du quartier Watts de Los Angeles n'avait jamais vu le jour.
Les raisons ? Des problèmes techniques et juridiques et une certaine réticence de la part de la diva de la soul.
Grâce à sa nièce, au réseau CGR et au producteur Alan Elliott ce documentaire (d'environ 1h30) qui marquait son grand retour aux sources du gospel sera diffusé du 6 au 10 juin 2019, dans plus de 120 cinémas (dont 6 à Paris).
Pour la petite histoire, "Amazing Grace" détient encore aujourd'hui le record des ventes pour un album de gospel avec plus de deux millions d'exemplaires écoulés.
L'occasion de découvrir, en live, des titres comme "Mary Don't You Weep", "How I Got Over", "Precious Memories"...

Liste des salles et réservations sur http://www.cgrevents.com/
et aux caisses de votre cinéma.

28 mai 2019

Le Lac des Cygnes: une nouvelle version au Palais des Congrès

Le Lac des Cygnes, Acte 1, La valse (c) Kyoungiin Kim

Créé en 1877 à Moscou, sur une musique composée par Piotr Illitch Tchaïkovski, ce ballet romantique demeure l'un des plus populaires.
Il est interprété ici par l'Universal Ballet, une compagnie basée à Séoul et composée de soixante-dix danseurs venus d'une douzaine de pays (Europe, Asie et États-Unis).
Cette nouvelle version, en deux actes, sur une chorégraphie de Oleg Vinogradov (d'après l'oeuvre originale de Marius Petipa et Lev Ivanov), sera à l'affiche du Palais des Congrès, pour 4 représentations exceptionnelles.


Le 21 juin, à 20h, le 22 juin à 15h et 20h et le 23 juin 2019, à 16h, au Palais des Congrès, Place de la Porte Maillot, 75017 Paris. Prix: de 30 à 79 €. 
Loc. points de vente habituels et au 08.92.050.050. Infos sur le site: http://lelacdescygnes.valprod.fr/

La tournée Ricard Live S.A. Live Music fait escale à la Gaîté Lyrique

Dampa
Heureux lauréats du Prix Ricard S.A. Live Music 2019, un prix créé en 1988 pour soutenir et accompagner la jeune scène française, Angéline et Victor, réunis sous le nom de Dampa, seront à l'affiche de la Gaîté Lyrique demain soir.
Ils partageront la scène avec Suzane "une conteuse d'histoires vraies sur fond d'électro" et le collectif "Salut C'est Cool"(techno et électro-punk).
Un concert gratuit mais annoncé complet.
On vous encourage toutefois à tenter votre chance sur place... Surtout si vous portez le prénom de Suzane  (même avec deux n !) puisque, pièce d'identité à l'appui, un devriez bénéficier d'un accès privilégié !

 Le 29 mai 2019, à 19 h (dernière entrée à 20 heures), à la Gaîté Lyrique, 
3 bis rue Papin, 75003 Paris. 

Nach: concert et dédicaces à la Fnac Forum des Halles

Après un premier album éponyme, sorti en avril 2015, Anna Chedid, désormais connue sous le nom de Nach revient avec "l'Aventure".
Un nouvel opus illustré par un court-métrage évoquant les différentes étapes de la vie d'une femme. Avant de reprendre la route pour une quarantaine de dates, en première partie de son grand frère M. et un concert, au Trianon,  le 18 novembre prochain, elle sera à la Fnac des Halles, le mercredi 29 mai 2019, à 18 heures, pour un mini-concert, suivi d'une une séance de dédicaces.
Événement gratuit, en libre accès, dans la limite des places disponibles.


Forum des Halles -Portes Berger/Lescot
1/7, rue Pierre Lescot 75001 Paris





21 mai 2019

Noga: un moment suspendu...

(c) Jean Didier Tiberghien
Débuter un concert par une séance de méditation n'est pas banal ! Mais rien n'est vraiment banal chez Noga. Il suffit de remonter aux sources de son inspiration pour réaliser à quel point la femme et l'artiste se confondent dans une même soif de liberté et de partage.
Au point que dans l'écrin intimiste du Théâtre de l'Atalante, chaque spectateur a le sentiment qu'elle ne s'adresse qu'à lui.
Accompagnée par deux excellents musiciens: Patrick Bebey, le complice de toujours (piano, senza, percussions, flûte pygmée...) et le violoncelliste Olivier Koundouno,  la chanteuse interprète principalement les titres de "Next". Un nouvel album dans lequel l'auteur (et compositrice) s'est mise un peu en retrait pour céder la place à d'autres plumes: celles de Marie Nimier, d'Alexis HK, d'Allain Leprest, de Patrice Guirao ou de Serge Lama. 
Mais qu'elle chante Trinidad ou ces jours bleus comme des souffrances, ses poignantes envies d'encens, célèbre les femmes (même si elles sont courbes !) ou la légèreté de l'envie, chaque mot s'accorde parfaitement à sa sensibilité: celle
d'une femme "rebelle et aimante".
Et lorsque la voix de Noga vibre avec celle du public pour les "Psaumes de Minuit", l'émotion dans la salle est palpable. Comme si, l'espace d'un concert, le temps suspendait son vol !

Album "Next" (Musique Sauvage/Pias).
Les 18, 19 juin et les 15 et 16 octobre 2019, au Théâtre de l'Atalante, 10, Place Charles Dullin, 75018 Paris. Tél.: 01.46.06.11.90. 
 http://www.theatre-latalante.com/
Invitation à la méditation à 20h10, concert à 20h30.  

Concerts gratuits dans les kiosques à musique parisiens

Square de la Place de Bitche (c) Christophe Noël
Au hasard de vos promenades dans les parcs, jardins et squares de la capitale, vous avez pu admirer ces vestiges de notre patrimoine.
En vous demandant sans doute pourquoi ces lieux inanimés avaient perdu leur âme !
A l'initiative de l'Association Paris Music, en partenariat avec la Confédération Musicale de France et Orchestre à l'École, le Festival "Kiosque en musique" présente sa deuxième édition, les 15 et 16 juin prochains.

Tout un week-end, des formations issues des conservatoires d'arrondissement, des harmonies, des fanfares, des ensembles vocaux et autres brass bands se produiront gratuitement dans de nombreux kiosques parisiens. Au programme: de la musique classique ou actuelle, du jazz, de la world...
Kiosque du Parc Georges Brassens
(c) Mairie de Paris

Au total, pas moins de 600 musiciens (âgés de 7 à 77 ans) vont se réapproprier ces symboles de la vie des quartiers, qui n'accueillaient plus guère que les pigeons, quelques groupes amateurs le jour de la fête de la musique ou les adeptes du sandwich sur le pouce...

Le samedi 15 juin et le dimanche 16 juin 2019
Informations complémentaires sur le site http://www.kiosque-en-musique.org/ et sur Facebook @kiosqueenmusiqueparis

20 mai 2019

30èmes Nuits de la Guitare de Patrimonio

Théâtre de Verdure de Patrimonio (c) Fred Dupertuys
Chaque année, à la même époque, les fidèles empruntent la route qui mène au village de Patrimonio pour déguster les fameux crus corses... et le programme concocté pour les "Nuits de la Guitare".
Un festival dont la notoriété a largement dépassé les rives de l'Île de Beauté puisqu'il a déjà accueilli de grands noms du jazz, de la pop, du rock, de la musique brésilienne ou du blues comme Patti Smith, Joe Cocker, Marcel Dadi, George Benson, Lucky Peterson, Buddy Guy, Melody Gardot, Jeff Beck, Ed Motta, Texas...

Pour cette trentième édition, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands ! Il y en aura pour tous les goûts et toutes les générations.
Début des festivités, le 20 juillet avec Gauvain Sers qui interprétera notamment des titres de son second album "Les oubliés". Il partagera la scène avec le chanteur et acteur britannique Murray Head. Le lendemain, il ne faudra pas rater Marcus Miller & Selah Sue, puisque ce concert est une exclusivité pour Patrimonio !

Thomas Dutronc (c) Yann Orhan
A l'affiche également: Juan Carmona Quartet, Kendji Girac dont l'"Amigo Tour" devrait faire une escale remarquée au Théâtre de verdure, Steve'n Seagulls, Hubert-Félix Thiéfaine, Thomas Dutronc & Les Esprits Manouches, Glenn Hugues dans un programme intitulé "Performs Classic Deep Purple Live", le groupe rock The Stranglers, le chanteur et musicien irlandais Pat McManus, le groupe The Chris Slade Timeline... Pour la petite histoire, rappelons que le batteur Chris Slade est une véritable légende. Les plus anciens se souviennent qu'il a joué aux côtés de Tom Jones, Manfred Mann Earth Band, The Firm (avec Jimmy Page et Paul Rodgers), Gary Moore, David Gilmour ou AC/DC.
Quant au concert de clôture, il sera assuré par le guitariste et chanteur américain Eric McFadden et Trois Cafés Gourmands. Un trio très en vogue depuis le succès du titre "A nos souvenirs" et de l'album "Un air de rien".
Kendji Girac (c) Boby
Sachez enfin que le regretté Marcel Dadi, virtuose de la guitare et du "finger picking" affirmait volontiers que le seul moment où il n'avait pas été heureux à Patrimonio, c'était quand il fallait repartir...

Du 20 au 27 juillet 2019, à Patrimonio (Haute-Corse). Billetterie ouverte sur le site du festival. Places: de 30 à 35 € (suivant les soirées). Abonnements et tarifs réduits disponibles. Renseignements par tél. au 04.95.37.12.15 et sur
 http://www.festival-guitare-patrimonio.com/

15 mai 2019

"Les Impromptus de l'Olivier": une passerelle originale entre littérature, musique, art et gastronomie

(c) Ynote
Imaginez un bel atelier du XIXème siècle (fief de trois générations de maîtres-verriers et sculpteurs), niché au fond d'une cour, rue du Cherche-Midi, où trône un olivier.
Imaginez encore trois passionnés: Franck Ciup (compositeur, pianiste et directeur du Théâtre Saint-Bonnet à Bourges), Jean-Yves Clément (écrivain, poète, éditeur et organisateur de festivals) et Anne Lardeur (présidente d'&SENS, une agence de communication dédiée à la culture et à la gastronomie).

Imaginez toujours que ce trio décide d'organiser des événements qui conjugueraient leur savoir-faire et leur goût pour la musique, la littérature, la gastronomie et l'art....et vous aurez une petite idée du concept des "Impromptus de l'Olivier" !

(c) Ynote
Le mieux serait sans doute d'honorer le premier rendez-vous donné ce soir (15 mai), à 20 heures: "l'amour de lire" de Christian Bobin avec la comédienne Marie-Christine Barrault (récitante), accompagnée au piano par Franck Ciup (oeuvres de Bach, Mozart, Chopin, Satie, Sciup).
A venir: le 26 juin prochain, les "Nuits de l'âme": Nocturnes de Frédéric Chopin, poèmes de Jean-Yves Clément, avec le pianiste Bruno Rigutto et, le 12 septembre: "Musiciens en famille", avec le violoncelliste Henri Demarquette et le pianiste Victor Demarquette (oeuvres de Schubert, Schumann, Chopin et Liszt).
Avant chaque concert, d'une durée d'environ 1h10, un verre de vin est offert aux spectateurs qui se retrouvent ensuite (avec les artistes) autour d'une dégustation de vins, charcuteries et fromages.
On ne s'aventurera pas trop en imaginant enfin que "Les Impromptus de l'Olivier" devraient vite devenir le secret le moins bien gardé de la capitale !

(c) Ynote


Réservation obligatoire depuis le site  http://www.lesimpromptusdelolivier.fr/
Page Facebook: @lesimpromptusdelolivier
/https//www.facebook.com/lesimpromptusdelolivier/musique@lesimpromptusdelolivier.fr
A noter que le nombre de places est limité à 80 personnes assises.
Tarif: 50 € (susceptible d'évoluer au fil des rencontres).

13 mai 2019

Garorock Expérience 2019

 Impossible aujourd'hui de ne pas situer Marmande sur la grande carte des festivals !
Au fil des années, Garorock s'est en effet taillé une solide réputation avec une programmation exigeante et éclectique, réunissant têtes d'affiche et jeunes talents de la scène rock mais aussi de la pop, du rap, de la chanson, de l'électro...
Depuis 1997, l'événement est en effet devenu l'un des attraits de cette belle commune du sud-ouest de la France, avec l'Église Notre-Dame de Marmande, les Jardins de Beauchamp, la Chapelle Saint-Benoît, le Musée Albert-Marzelles... et la tomate !
Pour cette nouvelle édition, particulièrement riche, il accueillera ainsi DJ Snake, Bigflo & Oli, Christine and The Queens, Lomepal, Ben Harper & The Innocent Criminals, Roméo Elvis, Clara Luciani, Feu! Chatterton, Angèle, James Blake, Thylacine, Sum 41, Therapie Taxi, Georgio, Synapson, De La Soul, Macklemore, Marshmello, Aya Nakamura...

Feu ! Chatterton
(c) Sacha Teboul
Côté camping, pas de temps morts non plus puisque, durant quatre jours (et sans doute quelques nuits), de nombreuses activités sont proposées aux festivaliers qui souhaitent rester dans l'ambiance, avec des rendez-vous comme "Garofoot", "Garopétanque"...
Christine and The Queens
(c) Jamie Morgan
Garorock Expérience s'inscrit également comme un festival responsable en multipliant les initiatives: espaces de compostage, bornes de recyclage de bouteilles en plastique,  actions de sensibilisation ou encore récupération de denrées à destination des Restos du Coeur.
La preuve que l'on peut avoir un coeur de rockeur et ne pas adhérer forcément au fameux slogan des Sex Pistols "No Future"...

Du 27 au 30 juin 2019 à Marmande, Lot-et-Garonne (47200). 
Retrouvez toute la billetterie et le paiement en trois fois (pour les pass 3 et 4 jours) sur le site http://www.garorock.com/billetterie

9 mai 2019

Festival Django Reinhardt: édition 2019

Ibrahim Maalouf
 (c) Yann Orhan
Avec les beaux jours, du moins on l'espère, on ne résiste pas au plaisir de répondre à l'appel de la nature... et du jazz manouche !
Une musique festive qui, à l'image de ses plus fidèles représentants, aime se frotter à d'autres univers.
Pour cette nouvelle édition du Festival Django Reinhardt, l'affiche est si impressionnante qu'on ne citera que quelques pistes, histoire de vous donner envie de franchir le périf'...

Au menu donc, pour le coup d'envoi à Samois-sur-Seine: Steeve Laffont Trio avec , en guest, le violoniste Costel Nitescu, le guitariste Christian Escoudé qui a joué notamment avec Stan Getz, Bill Evans, Elvin Jones... RP Quartet avec le pianiste, auteur, compositeur et arrangeur Lou Tavano, Andreas Varady, un jeune prodige remarqué par Quincy Jones...


Steeve Laffont Trio (c) DR
Puis, dès le 4 juillet, les festivaliers sont invités à prendre la direction de Fontainebleau  pour les concerts du Delvon Lamarr Organ Trio, du DJ Parov Stelar, de Romane & Le Paris Swing Orchestra, de la chanteuse cap-verdienne Mayra Andrade, du guitariste virtuose Tchavolo Schmitt,
de Thomas Dutronc et les Esprits Manouches,
de l'accordéoniste Marc Berthoumieux aux côtés de Giovanni Mirabassi (piano), Laurent Vernerey (basse) et Stéphane Huchard (batterie), le contrebassiste Christian McBride...
Sans oublier le très populaire trompettiste Ibrahim Maalouf . Pour la soirée de clôture, il a notamment invité Haïdouti Orkestar, un combo de musiciens dont les racines puisent en France mais aussi en Grèce, en Turquie, en Bulgarie et du côté des tsiganes de Serbie.
Une fomation flamboyante, colorée et métissée bien dans l'esprit du festival.
Tout comme le traditionnel village des luthiers ou le "Off" , en accès libre au camping de Samoreau, avec sets improvisés, jams sessions et barbecues. Une sorte de Woodstock à la sauce manouche disent volontiers les habitués...

Delvon Lamarr Organ Trio (c) DR

Les 28 et 29 juin 2019 à Samois-sur-Seine et du 4 au 7 juillet 2019 à Fontainebleau (Prairie du Bois d'Hyver/ Parc du Château de Fontainebleau) et au camping de Samoreau.
Navettes gratuites entre Samoreau, la Gare de Fontainebleau-Avon et le site du festival.
Infos et programme complet sur http://www.festivaldjangoreinhardt.com/

Archive en mini-concert à la Fnac Paris-Ternes

Pour célébrer ses 25 ans de carrière, la formation britannique réunie autour de Danny Griffiths et Darius Keeler, sort le 10 mai prochain un album intitulé "25". Proposé en différents formats, il contient ses principaux succès ainsi que quelques inédits comme "Remains of Nothing" (en collaboration avec Band Of Skulls). Avant le concert attendu à la Seine Musicale (le 16 mai), Archive offrira à ses fans un mini-concert à la Fnac Paris-Ternes, le 15 mai 2019, à 18 heures. Évènement gratuit, en libre accès, dans la limite des places disponibles.

26/30, avenue des Ternes, 75017 Paris.





6 mai 2019

"Guys and Dolls" à la conquête de la capitale: pari gagné !

L'intrigue repose sur un pari : Sky Masterson, joueur et séducteur à plein temps, parviendra-t-il à  entraîner la prude Sarah Brown pour une escapade romantique à la Havane ? Voilà le défi qui lui a été lancé par Nathan Detroit, un patron de tripots. L'autre défi était de moderniser ce musical, créé à Broadway en 1950, tout en préservant la facture classique qui fait tout son charme.
Le premier connaîtra une heureuse issue. Tout comme le second, grâce à des chanteurs, danseurs et comédiens (made in UK) qui possèdent de sacrés atouts. 
Présenté pour la première fois à Paris, dans l'écrin restauré du Théâtre Marigny, "Guy and Dolls" (que l'on traduira par "Les mecs et les poupées") est un véritable bijou. Il faut dire qu'il bénéficie du savoir-faire de quelques orfèvres du genre: musique et lyrics de Frank Loesser, livret de Joe Swerling et Abe Burrow, mise en scène et chorégraphie de Stephan Mear, décors et costumes de Peter McKintosh...
Quant au casting, c'est également un sans faute !
Ria Jones, est épatante dans le costume de la  meneuse de revue et éternelle fiancée Adelaïde, tout comme Christopher  Howell, alias Nathan Detroit, son promis depuis 14 ans, toujours en quête de nouveaux locaux pour organiser ses parties clandestines de "craps" (jeux de dés). L'autre couple, incarné par Clare Halse (Sarah Brown) et Matthew Goodgame (Sky Masterson) est à l'unisson.
Soutenue par un véritable orchestre, la troupe fait assaut d'énergie et de virtuosité pour illustrer cette histoire opposant des petits truands new-yorkais et les membres de la mission Save-A-Soul (l'équivalent de l'Armée du Salut). Parmi les tableaux qui s'enchaînent, sans temps mort, durant les deux parties, on retiendra le touchant duo entre Sarah et son père, les danses colorées et enlevées dans un bar de La Havane,  les tentatives de conversion pour rassembler les "pauvres brebis égarées"... sans oublier les soirées au cabaret Hot Box où Miss Adélaïde et ses débutantes balancent visons et perles pour faire le show en corsets et porte-jarretelles.
Les plus anciens se souviennent peut-être de l'adaptation pour le cinéma de Joseph L. Mankiewicz, sortie en France sous le titre "Blanches colombes et vilains messieurs"...
Récompensé par 5 Tony Awards en 1951, il était temps que ce musical interprété en anglais (avec sous-titres français sur trois écrans) soit à l'affiche d'une scène parisienne.
Nul besoin de pronostics hasardeux pour dire que "Guys and Dolls" est une franche réussite !

Jusqu'au 27 juillet 2019, du mardi au vendredi à 20h, le samedi à 15h et 20h, matinée le dimanche à 16h, au Théâtre Marigny, Carré Marigny, 75008 Paris. Tél.: 01.76.49.47.12. Places à partir de 36 €. Loc. sur billetterie@theatremarigny.fr et points de ventes habituels.
http://www.theatremarigny.fr/


2 mai 2019

"Close": une immersion originale dans les coulisses d'une maison close

(c) Alessandro Clemenza
Dès l'entrée, l'accueil est auréolé d'un parfum de mystère. Après avoir déposé manteaux, sac et portable, les spectateurs reçoivent un masque et sont invités à se diriger au Paradis qui, ici, se trouve au sous-sol !
Là, confortablement installés, ils assistent au défilé de petits films coquins du début du siècle dernier, en attendant de participer à l'expérience immersive dans le Paris de 1917, annoncée sur le faire-part.
Car le propos de "Close", présenté par la Compagnie Big Drama est la célébration d'un mariage: celui de Blanche et de Vadim.
Dans le rôle du maître de cérémonie, un travesti, facétieux et touchant, donne quelques indices sur l'histoire du lieu et le déroulement de la soirée.
Nous sommes dans une ancienne maison close baptisée "Le Phénix", refuge des artistes et marginaux, durant la grande guerre. Fille d'une prostituée, Blanche se prépare à convoler en justes noces avec le soldat Vadim. Mais ce dernier semble avoir déserté le front...et son mariage ! Un général débarque alors pour endosser le costume du futur marié. Voilà pour l'intrigue, assez mince, il faut l'avouer.
L'intérêt de "Close" réside dans la qualité de jeu des comédiens, les décors, les costumes et le concept qui, sans être inédit, est pour le moins original.
Le public est libre de participer. Mais il ne se fait pas trop prier lorsqu'il s'agit d'aider Blanche à fuir son nouveau prétendant.
Quant au cadre, il plonge d'emblée les "invités" dans une atmosphère feutrée avec lustres à pampilles, corsets et jupons, vieux manuscrits, guéridons, écritoires...
Des accessoires disséminés dans les salons et boudoirs que chacun peut visiter à sa guise.
Une déambulation ponctuée de numéros de cabaret avec une effeuilleuse plutôt soft, une chanteuse au charme sulfureux...

Le rythme du spectacle dépend évidemment de l'implication des spectateurs.
"Close" affiche complet depuis le début des représentations mais la troupe pourrait bien dénicher un autre lieu et d'autres dates pour célébrer la noce... et son succès.

Jusqu'au 4 mai 2019, représentations à 19h30 et 21h30, dans le 11ème arrondissement (lieu tenu secret). Entrée simple à partir de 38 € et VIP à partir de 58 €. Billetterie sur http://www.close.paris/
Les spectateurs qui achètent leurs places reçoivent deux mails: un premier avec le QR Code pour accéder au spectacle et un second de recommandation.

30 avr. 2019

Le festival Rio Loco célèbre "La voix des femmes"


affiche réalisée par Stéphanie Ledoux
Après avoir fait danser le public sur les rumbas du monde, ce festival qui donne le "la" des grandes manifestations estivales a choisi de faire entendre, cette année, "La voix des femmes".
Durant quatre jours, la ville rose va prendre les couleurs de l'Italie, de la Jamaïque, de l'Espagne, de l'Argentine, du Brésil, du Kenya, du Mali, des États-Unis, de la Grande-Bretagne, du Maroc... grâce à des chanteuses, musiciennes, compositrices ou plasticiennes qui viendront partager leur culture, leurs émotions ou leurs aspirations.
Une " stupéfiante alchimie sonore qui respire, inspire la liberté artistique des femmes, élément fondateur d'émancipation à l'égard des codes du patriarcat !" peut-on lire dans l'édito de Jean-Luc Moudenc (Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole).

Cette 25ème édition accueillera des artistes comme Lisa Simone (la fille de Nina), la rappeuse, poétesse, dramaturge et romancière Kate Tempest, le collectif Lakuta, la chanteuse et violoncelliste brésilienne Dom La Nena, Jeanne Added qui, depuis la sortie de son premier opus "Be Sensational", électrise la scène rock française, Fatoumata Diawara (dont l'album "Fenfo" a été co-signé par Matthieu Chedid),
la chanteuse haïtienne Moonlight Benjamin et son blues-rock vaudou, le groupe Maria Mazzotta & Pulcinella, les trois soeurs Tair, Liron et Tagel Haïm réunies sous le nom d'A-Wa, dans un répertoire de musiques actuelles et de folklore yéménite, Neneh Cherry dont la venue est annoncée "sous réserve"... Sans oublier la franco-béninoise Angélique Kidjo (et ses invités) pour un vibrant hommage à une autre diva:  Celia Cruz.
Angélique Kidjo (c) Omar Victor Diop
Au programme également des spectacles et animations jeune public, des déambulations dans la ville, une librairie indépendante "Terra Nova", un atelier de sérigraphie, un journal "décalé" distribué sur le site... ou encore une caravane-photo (avec prêt de déguisements) qui vous permettra de conserver un tirage-souvenir et d'affirmer : "J'étais au Festival Rio Loco" !
A-Wa (c) Tamir Moosh

Du 13 au 16 juin 2019, Prairie des Filtres à Toulouse (31000). 
Infos et programme complet sur http://www.rio-loco.org/

24 avr. 2019

Peter Doherty: rencontre à la Fnac du Forum des Halles

A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Peter Doherty & The Puta Madres" (dans les bacs vendredi prochain), le dandy rock donne rendez-vous à ses fans
le mercredi 15 mai 2019, à 13 heures, à la Fnac-Forum des Halles pour une séance de dédicaces (avant de se produire avec The Puta Madres, le 15 mai, au Bataclan).
Un opus enregistré en Normandie où le chanteur britannique vit désormais et qui marque son retour avec son nouveau groupe, après ses projets avec les Libertines et les Babyshambles.
Évènement gratuit et ouvert au public, dans la limite des places disponibles

Porte Berger/Lescot
1-7, rue Pierre Lescot, galerie commerciale
75001 Paris

23 avr. 2019

Jean Paul Gaultier fait défiler sa vie aux Folies Bergère

(c) Luke Austin
Le propos peut sembler mégalo mais ce serait méconnaître l'homme à la marinière qui, depuis ses  fracassants débuts, n'a cessé d'en découdre avec les diktats du monde de la mode.
Baptisé "Fashion Freak Show", le spectacle imaginé par Jean Paul Gaultier, dont il a signé la mise en scène avec Tonie Marshall, est à mi-chemin entre le défilé, la comédie musicale et le cabaret.
Le tout rythmé par les efficaces chorégraphies de Marion Motin.
Dès les premières images projetées sur écran géant, il nous invite à remonter le fil de sa vie.  Une vie qui est loin d'être un long fleuve tranquille !
On découvre ainsi les balbutiements du couturier sur son ours en peluche à qui il greffe les fameux seins coniques, immortalisés plus tard par Madonna, son premier défilé en 1976, ses folles nuits au Palace ou dans les boîtes de Londres, la rencontre avec Francis, son premier amour fauché par "la maladie"...
Durant plus de deux heures, on a le sentiment d'assister à la réalisation d'un rêve de môme, dans une débauche de couleurs, de tenues, de sons et de lumières psychédéliques. Un môme fasciné par les paillettes et le strass, capable pourtant de confectionner des robes avec des sacs poubelle !
Caroline Loeb (c) Ariane Ravier
Entre deux tableaux, illustrés par des mannequins-comédiens gracieux et furieusement sexy, on voit apparaître les visages de Catherine Deneuve, Micheline Presle, Catherine Ringer, Antoine de Caunes, Line Renaud, Catherine et Liliane, les fameuses commères de Canal +... qui, par écran interposé, ont choisi d'apporter leur soutien à cet ambitieux projet. 
Coup de chapeau également à la chanteuse Demi-Mondaine (remarquée dans l'émission "The Voice") qui, de sa voix rauque et puissante, interprète des succès pop-rock (la bande-son est supervisée par Nile Rodgers).
Et à Caroline Loeb, la guest du moment (après Rossy de Palma, Dita von Teese...) officiant dans le rôle de la meneuse de revue (jusqu'au 25 avril).Pour l'occasion, elle retrouve même son personnage de Françoise Sagan (un spectacle avec lequel elle tourne depuis 3 ans),  le temps d'accompagner le jeune Gaultier au Palace.
Les moins avertis regretteront sans doute une certaine complaisance dans les scènes de sexe, alors que la disparition du compagnon est évoquée avec une touchante dignité.

(c) Boby
Ce "Fashion Freak Show" qui prône le droit à la différence, avec un final superbe où les artistes se dépouillent de tous leurs artifices, est à l'image de l'enfant terrible de la mode: flamboyant, joyeux, provocateur, militant et généreux.

Jusqu'au 16 juin 2019, du mardi au vendredi à 20h, le samedi à 15h et 20h, et matinée le dimanche à 15h, 
aux Folies Bergère, 32, rue Richer, 75009 Paris. Tél.: 08 92 68 16 50. Places: de 30 à 110 €  http://www.foliesbergere.com/