16 oct. 2017

Stacey Kent en showcase à Paris

L'histoire d'amour entre la France et la célèbre vocaliste de jazz ne date pas d'hier ! Stacey Kent a donc choisi Paris pour célébrer la sortie officielle de "I Know I Dream" Okeh/Sony Music), lors d'un showcase à la Fnac des Ternes, le 20 octobre prochain, à 18 heures.
Un album orchestral (le premier en 20 ans de carrière) de compositions originales et de reprises du répertoire anglo-saxon, brésilien et français ("Les amours perdues" de Juliette Gréco, écrit par Gainsbourg, "La Rua Madureira" de Nino Ferrer et "Avec le temps" de Léo Ferré"), enregistré aux Studios Angel de Londres.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Forum des rencontres, niveau 4
26-30, avenue des Ternes, 75017 Paris


13 oct. 2017

Abbé Road #4: la Cigale affiche complet !

Beau succès pour le concert urbain organisé, le 17 octobre prochain à la Cigale, par la Fondation Abbé Pierre, puisque ce dernier affiche d'ores et déjà complet. Plus un strapontin de disponible pour applaudir Nekfeu et ses invités; S-Crew, Ninho, Georgio, Lala & CE, avec la participation exceptionnelle de Disiz, parrain de l'événement.
S'inscrivant dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère, ce rendez-vous n'est qu'une étape dans la vaste campagne menée contre le mal-logement, dont les jeunes sont les premières victimes..
Rendez-vous donc, l'été prochain, sur la route des festivals, où un bus continuera à informer le public sur l'urgence et l'importance de la mission de la Fondation: permettre aux plus défavorisés de se loger durablement... et dignement.

Site: http://www.fondation-abbe-pierre.fr/

Jazz sur Seine: le festival des clubs de jazz

Coup d'envoi aujourd'hui de la sixième édition de ce festival, initié par le Paris Jazz Club, dont le but avoué est d'inciter un large public à franchir les portes des clubs pour découvrir la diversité du jazz du XXIème siècle.
Du Sunset au New Morning en passant par le Petit Journal Saint-Michel, le Jazz Club Étoile, le Baiser Salé, le Triton, le Centre des Bords de Marne ou la Seine Musicale... 25 établissements à  Paris et en Île-de-France se sont ainsi associés pour proposer, durant deux semaines, des concerts (pas moins de 180 !) qui font la part belle aux valeurs montantes du jazz.
De jeunes artistes qui se produiront notamment, le 17 octobre prochain, en partenariat avec l'ADAMI, lors de 18 showcases, présentés dans six lieux situés dans le quartier Châtelet-Les Halles.
Mohamed Abozekry, le 17 octobre
au Sunset (c) Sylvain Gripoix
Une soirée en accès libre pour le public, avec un accès prioritaire pour les professionnels puisque l'enjeu est évidemment que leurs noms apparaissent sur les affiches des festivals, des théâtres... ou encore à l'international.
Outre ces jeunes pousses qui témoignent de la formidable vitalité du jazz, voici quelques rendez-vous à ne pas rater: Dianne Reeves à l'Espace Carpeaux, Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo au Carré Bellefeuille, Lucky Peterson dans un hommage à Jimmy Smith au Duc des Lombards,  Sylvain Boeuf & Alain Jean-Marie Duo "Tea for Two and Two for Tales" au Baiser Salé, Sarah Mc Kenzie au New Morning, Tigran Hamasyan à la Seine Musicale, Le Pont des Artistes avec Sanseverino, Sandra Nkake, Francis Varis & Raul Barboza au Triton...
Marion Rampal, le 17/10 au Sunside
(c)Martin Sarrazac
Et parce que la musique est aussi et surtout une histoire de partage, des actions culturelles sont également prévues: trois ateliers de sensibilisation, encadrés par les artistes du festival, trois masterclasses avec les élèves des départements jazz de plusieurs conservatoires à Paris et un atelier de musicothérapie par le jazz, avec les patients du Foyer Mas Saint-Louis à Villepinte (93).


Du 13 au 28 octobre 2017 à Paris et en Île-de-France. 
Pass 3 concerts à 40 € (à utiliser dans 3 lieux différents) et offre découverte à 10 € (réservée aux étudiants, demandeurs d'emploi et élèves de conservatoires). 
Infos sur le site: http://www.parisjazzclub.net/

12 oct. 2017

Exposition Barbara à la Philharmonie de Paris

Il y a 20 ans, durant ces derniers jours de novembre, un mois qu'elle disait détester, la longue dame brune quittait nos rivages, laissant en héritage des chansons immortelles. Une oeuvre considérable et une carrière débutée dans les cabarets de la rive gauche qui sont évoqués dans cette exposition baptisée tout simplement "Barbara".
Une exposition qui, sous l'oeil passionné de la commissaire Clémentine Deroudille et grâce à la générosité de Bernard Serf (neveu de la chanteuse) se présente comme un portrait vivant. Celui d'une des premières femmes auteur-compositeur, qui a laissé une empreinte indélébile dans la chanson française et le coeur de son public.
Au-delà de l'image sombre et mélancolique conservée par certains, c'est une artiste rayonnante et vibrante qui est célébrée ici, au travers de photographies, vidéos d'archives, correspondances, messages-répondeurs rassemblés... et bien sûr des extraits de concerts.
Tous les vendredis (de 18 h à 18 h 30 et de 19 h à 19 h 30), des artistes (Barbara Carlotti, Albin de la Simone, Tim Dup, Cléa Vincent, Camélia Jordana...) s'installeront au piano de scène de Barbara pour lui rendre hommage.
Les admirateurs sont également invités à laisser quelques mots sur des télégrammes exposés à la fin du parcours.
Quant aux jeunes visiteurs, ils pourront découvrir les grandes étapes de la vie et de la carrière de la chanteuse, dans l'album illustré par Charles Berberian, distribué à l'entrée.

Du 13 octobre 2017 au 28 janvier 2018, du mardi au jeudi de 12 h à 18 h, le ven. de 12 h à 20 h, sam. et dim. de 10 h à 20 h, à la Philharmonie de Paris, espace exposition, 221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Tél.: 01.44.84.44.84. Infos sur le site http://philharmoniedeparis.fr/

2 oct. 2017

Rencontre avec Julien Clerc à la Fnac des Ternes

Trois ans après "Partout la musique vient", Julien Clerc sortira, le 20 octobre prochain  "A nos amours" .
Un nouvel album marqué notamment par une collaboration inédite avec Calogero à la réalisation et aux arrangements.
A cette occasion, le chanteur qui fêtera, l'an prochain, ses cinquante ans de carrière, sera présent
le samedi 21 octobre à 16 heures à la Fnac des Ternes pour une rencontre exceptionnelle.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Fnac des Ternes
Forum des rencontres
26/30, avenue des Ternes
75017 Paris

Tous nos voeux de bonheur: une comédie drôle et grinçante

(c) Fabienne Rappeneau
L'histoire imaginée par Marilyne Bal n'est pas forcément inédite mais elle est traitée ici avec un humour incisif et dopée par l'énergie des deux comédiennes: Karine Dubernet et Marie-Hélène Lentini (en alternance avec Claire Gérard).
Sur scène, ces deux soeurs (Claire et Charlotte) que tout oppose se retrouvent au mariage de leur cadette... avec une autre femme ! Divorcée, rebelle à l'ordre établi et farouchement indépendante, Claire salue le choix de la soeurette. Mais Charlotte, l'aînée, a quelques difficultés à le cautionner. Mère et épouse comblée, son bonheur apparemment sans nuage, pour lequel elle a renoncé à sa vocation d'infirmière, la conforte dans ses certitudes. Des certitudes qui voleront bientôt en éclat à la lumière de révélations fracassantes.
Entre deux toasts, ponctués par une efficace bande-son (sur des musiques d'Hervé Devolder), les soeurs vont renouer des liens distendus depuis de nombreuses années.
La mise en scène de Jean-Philippe Azéma sert habilement les deux comédiennes dont le tempérament explosif donne toute sa saveur à une comédie douce-amère sur le mariage, la maternité, le mensonge, les trahisons... On se laisse aller à un bienheureux du fou-rire lorsque Marie-Hélène Lentini se métamorphose en furie aguicheuse pour affirmer son nouveau statut de femme libérée. Ce qui n'empêche pas de jolis moments d'émotion.
Pas de grand déballage ni de vulgarité gratuite dans ce spectacle, mais une série de saynètes drôles et touchantes qui, par petites touches, balancent aux oubliettes quelques a priori...

Du dimanche au mercredi, à 21 h et mat. le samedi à 15 h, au Théâtre Comédie Bastille, 5, rue Nicolas Appert, 75011 Paris. Tél.: 01.48.07.52.07. http://www.comedie-bastille.com/

Jazz & Goûter: dixième saison

Avec l'arrivée de journées moins propices aux activités de plein air, le retour du concept "Jazz & Goûter" est évidemment une bonne nouvelle ! Fini en effet le casse-tête pour occuper nos bambins le dimanche...
Imaginé par le Sunset-Sunside, un club bien connu des amateurs de jazz (mais pas seulement), ce rendez-vous connaît un succès grandissant.
Chaque dimanche, à 16 heures, le jeune public est invité à découvrir des artistes et des thématiques autour du jazz au cours de concerts présentés de manière festive.
Au menu de cette dixième saison: Thelonious Monk (le 15/10), Walt Disney (le 22/10), Michael Jackson (le 29.10), Nina Simone (le 5.11) Stevie Wonder (le 12.11), Billie Holiday & Ella Fitzgerald (le 19.11)...
Une pause goûter est également proposée sur place (gâteaux, boissons et bonbons).

Chaque dimanche, à 16 heures, au Sunset-Sunside, 60, rue des Lombards, 75001 Paris.
Tél.: 01.40.26.46.60. Entrée à 10 € (+ 5 € avec le goûter).
Infos sur le site www.sunset-sunside..com 

29 sept. 2017

Welcome To Woodstock: tout pour la musique !

Un rideau parsemé de fleurs, une affiche représentant une jeune fille portant un bandeau dans les cheveux et sa guitare en bandoulière tandis qu'une voix off rappelle que le portable n'existait pas à cette époque et qu'il est interdit de fumer, même des joints ... le ton est donné pour aborder ce "road trip musical et psychédélique".
Dès les premières scènes, on découvre des étudiants, au lendemain de mai 68 qui, entre deux discussions sur la lutte des classes (et quelques passages de joint), décident de quitter Paris pour assister à ce qui s'annonce comme le plus grand concert de tous les temps, à Woodstock. Voilà pour l'histoire, un peu mince, il faut l'avouer. Mais là n'est pas le propos puisque le créateur Jean-Marc Ghanassia décrit "Welcome To Woodstock" (mis en scène par Laurent Serrano) "comme une performance scénique d'un genre nouveau dans laquelle se mêlent étroitement scènes jouées, chansons cultes et vidéos psychédéliques" et, en ce sens, le contrat est rempli.
Outre de vrais musiciens sur scène (plutôt efficaces), des vestes à franges, des robes à fleurs, la découverte de l'amour libre, du LSD des projections d'images d'actualité et des morceaux comme "San Francisco" de Scott Mc Kenzie, "People are Strange" des Doors, "Kozmic Blues" de Janis Joplin, "I need somebody to love" de Jefferson Airplane, "Hey Joe" de Jimi Hendrix ou des extraits de "Hair"... rien ne manque pour s'offrir une plongée, en apesanteur, dans la contre-culture américaine des années 70.
Xavier V.Combs dans le rôle de Jimmy
(c) Pixelle
On passera donc sur l'absence de livret pour suivre la bande de cinq copains qui, sac au dos, perdront en route leurs idéaux sociaux et politiques et leurs économies.
Désoeuvrés, ils échouent dans un bar où ils font la connaissance de Jean-Paul, alias Jimmy. Un fervent admirateur des Black Panthers et d'Hendrix qui, à l'instar de son modèle, va même jusqu'à jouer avec les dents ou la guitare dans le dos !
Pas de chorégraphies sophistiquées non plus puisque le spectacle se défend d'être une comédie musicale exploitant les recettes du genre.
Plus convaincantes que les garçons, les filles tirent leur épingle du jeu et on retiendra des scènes comme ce couple tout juste habillé de subtils jeux de lumière, l'amusant clin d'oeil de deux personnages scandant "Hari Krishna", les poissons multicolores évoluant au milieu d'une forêt, quelques solides solos de guitare..
Et surtout des succès qui ont traversé cinq décennies.

Jusqu'au 7 janvier 2018, du mercredi au samedi, à 20h, mat. dim. à 17 h, au Comédia, 4 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris. Réservations au 01.42.38.22.22 et sur http://le-comedia.fr/
Places: de 15 à 55 €, carré or à 69 €.

25 sept. 2017

Dominica Merola : entre Rome et Montréal

Elle est québécoise mais, comme son nom l'indique, cette chanteuse, compositrice et pianiste a des origines italiennes (par son père). Une double culture qui lui permet de passer des rives du Saint-Laurent à celles de la Méditerranée avec une égale aisance, parfois même de mêler harmonieusement ses racines lorsqu'elle nous propose une version franco-italienne de la chanson de Félix Leclerc "Le Petit bonheur".
Chanteuse à voix, comme un certain nombre de ses compatriotes, Dominica évite pourtant le piège de la démonstration en abordant ce concert intimiste (seule au piano) avec une belle et touchante simplicité. Le tout accompagné de considérations et anecdotes plutôt drôles que cette joyeuse bavarde (son côté latin !) prend plaisir à partager avec le public.
Outre des chansons de facture assez classiques (extraites notamment de son dernier album "Bohémienne de coeur") et de belles découvertes comme "D'ici et là-bas" , l'artiste nous régale de reprises réussies comme le superbe "Hallelujah" de Leonard Cohen et "Je reviens chez nous" de Jean-Pierre Ferland. Un titre qui fut popularisé par Les Compagnons de la Chanson et Nana Mouskouri.
Et lorsqu'elle interprète, a cappella, "L'Air de Carmen" de Bizet, le timbre sensuel et puissant de cette italo-québécoise fait passer à la fois un rayon de soleil et des frissons dans la salle.
Après avoir participé à de nombreux festivals Outre-Atlantique et offert deux beaux concerts au Sentier des Halles à Paris, il y a quelques jours, Dominica Merola a choisi de parcourir les routes de nos belles provinces...

En tournée: le 29 septembre à la Salle Alice Marin de Lagny sur Marne, le 30 septembre au Centre Culturel Louis Aragon de Saint-Florent, le 5 octobre à Chatellerault, le 20 octobre à Besançon, le 28 octobre à la Chapelle de Profondsart (Belgique)...

Bernard Lavilliers en showcase à la Fnac des Ternes

Dans la foulée de la sortie de son nouvel opus
"5 minutes au paradis" (Barclay), Bernard Lavilliers sera en showcase (suivi d'une séance de dédicaces), 
le samedi 30 septembre prochain, à 16 heures, à la Fnac des Ternes. 
L'occasion de découvrir, en live, des extraits de ce 21ème album studio dans lequel il a notamment convié Jeanne Cherhal, Benjamin Biolay et le groupe parisien Feu ! Chatterton. Il sera en tournée début novembre, avec une escale à l'Olympia du 24 novembre au 3 décembre 2017.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Fnac des Ternes -Forum des Rencontres
26/30, avenue des Ternes
75017 Paris

22 sept. 2017

Pomme: une si jolie mélancolie

(c) Marta Bevacqua

Dès qu'elle arrive sur scène, vêtue d'une robe-chemisier imprimée de nuages et sagement boutonnée jusqu'au cou, Pomme rayonne d'une grâce intemporelle. On ne serait pas autrement surpris, si elle apparaissait sous une pluie de poussières de fée.
Comme un personnage de conte qui aurait troqué son livre contre une guitare (et une autoharp) pour nous raconter des histoires...
On vous fera grâce des jeux de mots faciles sur sa taille ou son petit côté à croquer.
Quant aux histoires, n'espérez pas de "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants".... car la demoiselle n'a pas une vision franchement idyllique des sentiments amoureux !
"Mes chansons parlent de mon adolescence, de mes rêves et surtout de mes chagrins" confie-t-elle.
A la Boule Noire, où elle a offert, durant quatre soirs, la primeur de titres de son premier album "A peu près", à paraître le 6 octobre prochain (après un EP "En cavale", sorti en 2016), la jolie lyonnaise a séduit le public avec son univers pop-folk baigné de mélancolie, son timbre d'une incroyable musicalité. Et une maturité qui tranche avec sa frêle silhouette et la fraîcheur des jeunes filles de son âge. "La prochaine chanson, c'est un peu le seul moment où c'est la joie !" prévient-t-elle en riant,  avant de nous entraîner dans le virevoltant sillage de "Même robe qu'hier".
On ne s'étonne qu'à moitié que ses références se nomment Dolly Parton, Joan Baez ou Alela Diane.  Barbara aussi dont elle reprend avec une belle sensibilité la chanson "Septembre". Accompagnée de son musicien Stephen, elle passe ensuite dans la salle pour une version acoustique de  "Ceux qui rêvent".
Ce qui est sûr, c'est qu'il faudra désormais compter avec elle...

En tournée: le 11 novembre au Festival "Chants d'Elles" à Val de Bures, le 14 novembre à Rouen, le 25 novembre au Festival "Chansons Mêlées" de Ley le 1er décembre à Nantes, le 17 décembre à Lyon, le 21 décembre au Rocher de Palmer...
Album "A peu près" (Polydor/Universal), sortie le 6 octobre 2017.

21 sept. 2017

Dream Nation Festival: 4ème édition

Coup d'envoi demain de trois jours de fêtes pour les amoureux des musiques électroniques.
Au programme: des shows laser, des performances, des projections 3D, des scénographies fantasmagoriques avec échassiers, cracheurs de feu et jongleurs, des installations numériques, des manèges à sensations... et la participation d'artistes internationaux comme Ace Ventura, Miss K8, Doctor P, Steve Rachmad/Sterac, Symphonix... , de noms réputés de la scène française tels que Radium, Electric Rescue, DJ Fly ou encore Sensifeel.
Sans oublier la venue exceptionnelle de ceux qui, au fil des années, ont marqué le genre: Derrick May, Lenny Dee, Juno Reactor ou Art of Fighters.
Précédé d'une soirée "Before", spéciale Trance, au Petit Bain (de minuit à 6 h du matin), le festival gagnera en puissance pour clôturer la Techno Parade (le 23 septembre), en accueillant 4 scènes (Techno, Trance, Bass Music et Hard Beat) aux Docks de Paris.
Déambulation (c) Subb Pictures
Pour les infatigables, rendez-vous Plage de Glazart pour un "After" spécial techno qui débutera dès 7 heures du matin pour se terminer vers 22 heures.
De quoi affronter l'automne avec des sons et des lumières plein la tête !

Les 22, 23 et 24 septembre 2017 au Petit Bain (7 Port de la Gare, 75013 Paris), aux Docks de Paris (45, avenue Victor Hugo à Aubervilliers) et Plage du Glazart (7-15, avenue de la Porte de la Villette, 75019 Paris).
Infos sur le site http://www.dreamnation.fr/

18 sept. 2017

"Prix des Indés": 2ème édition

Petite soeur des Victoires de la Musique, et non des moindres puisque la musique indépendante est à l'origine de 80 % de la production musicale française, la deuxième cérémonie du "Prix des Indés" se déroulera le 16 octobre prochain, à la Cigale.
Au cours de cette soirée, présentée par Leila Kaddour et Didier Varrod, neuf prix seront décernés dans les catégories suivantes: prix de l'album, prix de l'album révélation, prix de l'album audacieux, prix du petit label, prix du vidéoclip, prix du live, prix spécial du jury, prix du titre le plus streamé et enfin prix de l'album export.
Parmi les nommés : Vianney, Camille, Fisbach, Cassius, M pour son projet Lamomali, Georgio ou encore Depardieu pour son bel hommage à Barbara, présenté aux Bouffes du Nord en février dernier.

Le 16 octobre 2017, à partir de 19 heures, à la Cigale, 120, bd de Rochechouart, 75018 Paris. Billetterie dans les magasins Fnac, sur fnac.com et dans les points de vente habituels.
Infos sur le site http://prixdesindes.com/


8 sept. 2017

Printemps Solidaire: meeting-concert gratuit Place de la Concorde

Après un impressionnant rassemblement sur les Champs-Élysées, le 16 avril dernier, le Printemps Solidaire (organisé par Solidarité Sida) lance un nouvel appel à la mobilisation, le 17 septembre prochain.
L'objectif ? Défendre la solidarité internationale et interpeller le Président de la République au sujet de la promesse de consacrer 0,7% des richesses de la France au développement des pays les plus démunis. Une promesse faite il y a près de 50 ans...
Une trentaine d'artistes se succéderont sur la scène installée, symboliquement, place de la Concorde: M, Archive, Metronomy, Amadou & Mariam, FFF, Yael Naim, Tiken Jah Fakoly, Juliette Armanet, Faada Freddy, Bernard Lavilliers,  Ben l'Oncle Soul, Tryo, Alain Souchon, Pierre Souchon, Ours & Gaël Faure, Imany, Danakil, Rover... D'autres noms devraient prochainement enrichir cette affiche déjà exceptionnelle.
Entre deux refrains, des intervenants comme Edwy Plenel (journaliste et président de Médiapart), la jeune Zuriel Oduwole qui plaide la cause des filles en Afrique, l'avocat Eric Dupond-Moretti, Esther Duflo, ancienne conseillère de Barack Obama ou encore Raphaël Glucksmann, essayiste militant des droits humains, témoigneront de leurs expériences et d'initiatives passées et à venir.
Un événement gratuit dont l'ampleur prouve d'ores et déjà que la solidarité n'est pas un vain mot...

Le 17 septembre, à partir de 14 heures, place de la Concorde, 75008 Paris.
Infos et signature de l'appel sur le site http://www.printemps-solidaire.fr/

4 sept. 2017

Festival Grange: 22ème édition

Les fouteurs de Joie, le 10 septembre
"Estival, rural, convivial et musical en diable" peut-on lire dans l'édito présentant ce festival qui, depuis 22 ans, attire un public de plus en plus nombreux dans cette région du Sud-Ouest Marnais.
fidèles mais aussi des curieux qui ont tous en partage une passion pour la chanson. La chanson humaniste de Michèle Bernard qui a ouvert les festivités, le 1er septembre ou encore celle de la pétillante Luciole programmée le lendemain.
Samedi dernier, c'est Barbara Weldens (révélation scène de l'Académie Charles Cros 2016) qui devait se produire à la Grange des Roises. Avant de découvrir la jeune Missone et le duo Lili Cros et Thierry Chazelle, un hommage a donc été rendu à la chanteuse, décédée le 19 juillet, lors du Festival Léo Ferré à Gourdon.
Ce soir c'est Laurent Viel et Thierry Garcia qui présenteront leur spectacle "La chanson aux enchères", avant de céder la place à Éric Pérez et son pianiste Manuel Peskine, Carmen Maria Vega, Jules Nectar, le Danny Buckton Trio....
La Grange des Roises
Et parce que le qualificatif convivial n'est pas à prendre ici à la légère, un pique-nique géant réunira les spectateurs, avant le concert des bien-nommés Fouteurs de Joie.

Jusqu'au 10 septembre 2017, dans la Vallée du Petit Morin (et au-delà)
Réservations au 03.26.81.40.05 ou au 03.26.80.54.13. 
Places: 10 et 16 €, tarifs réduits à 5 et 10 €. 
Infos sur le site http://www.chantmorin.com/

La Cigale célèbre les 30 ans de sa réouverture

"Il y a 30 ans, Fred et moi avons fait la réouverture de la mythique Cigale. C'est un honneur et une grande émotion d'être sollicitée pour fêter cet anniversaire" confie Catherine Ringer qui donnera donc symboliquement, ce soir, le coup d'envoi d'une série de concerts et d'événements célébrant le jubilé de la Cigale. Elle partagera la scène avec Les Sparks et Solo (DJ set).
Au menu également: une soirée autour des "30 ans de rap français" (le 5 septembre), en compagnie de quelques représentants historiques comme Cut Killer, Endrixx, Just Dizle et leurs invités: Assassin, Jok'Air, Kayna Samet, Passi, X Men et Les Sages Poètes de la rue.
Le lendemain, édition spéciale "Les Inrocks" avec deux groupes pop: les écossais The Pastels et les britanniques de Temples. Le 8 septembre, après Bon Voyage Organisation, qui devrait faire danser le public avec son succès "Love Soup", place au couple malien Amadou & Mariam (special guest Sam Bagayoko).
Et enfin, à l'occasion du lancement de la saison 2 de "King of The Road", la Cigale se transformera en piste de skate pour accueillir une "Skateboard Party"  avec la présentation, en avant-première, de l'épisode 1 de la série.

Du 4 au 10 septembre 2017. Concerts à 20 heures (le 6 septembre à 19h30 et le 10 septembre à 14 heures), à la Cigale, 120, Boulevard de Rochechouart, 75018 Paris.
Billetterie sur http://www.lacigale.fr/ et http://www.fnacspectacles.com/

Rencontre avec Les Insus à la Fnac Saint-Lazare

Quelques jours avant de fouler la scène du Stade de France, les 15 (concert complet) et 16 septembre prochains, le groupe rencontrera son public le 12 septembre, à 17h30, à la Fnac Saint-Lazare.
L'occasion de fêter la sortie de "Les Insus L?ive" (Parlophone Music France), dans les bacs le 8 septembre. Un album enregistré en octobre 2016 à l'AccorHotels Arena qui sera accompagné, dans l'édition limitée, du concert surprise du 3 novembre au Trabendo.
Événement gratuit sur invitation à retirer (dans la limite des places disponibles), le 12 septembre, dès 10 heures, à l'accueil du magasin.

Fnac Saint-Lazare (Forum des rencontres)
Passage du Havre
109, rue Saint-Lazare, 75009 Paris

30 août 2017

Jazz à la Villette: l'heure de la rentrée

C'est un peu le rendez-vous qui marque la fin de la saison estivale et l'heure de la rentrée.
Pour cette nouvelle édition (la quinzième), le Festival "Jazz à la Villette" a fait le plein de partitions en réunissant "classiques", créations et découvertes de la scène jazz, funk, free-jazz, hip hop, afrobeat, soul...
 Au programme : Jeff Mills qui jouera le le répertoire de John Coltrane avec le saxophoniste Émile Parisien, Fred Wesley, Richard Bona et le groupe Mandekan Cubano, Thomas de Pourquery et son Supersonic, le jeune pianiste Thomas Enhco & Friends, Gregory Porter, considéré comme l'un des héritiers de la Great Black Music, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo dans un hommage à  Celia Cruz, en compagnie du percussionniste cubain Pedrito Martinez, De La Soul, Archie Shepp, Laurent de Wilde & Ray Lema, Dianne Reeves, Hindi Zahra et la chanteuse malienne Fatouma Diawara...

(D.R.) Le 9 septembre à la Cité de la Musique
Sans oublier le "Jazz à la Villette for Kids" avec des contes, du ciné-concert, des ateliers et des spectacles comme "Cartoons" par Le Sacre du Tympan ou "Madame Classique & Mister Jazz" (une création originale de Laura David).
Une affiche qui donne envie de retrouver le chemin... de la Villette !

Du 31 août au 13 septembre 2017 dans diverses salles du Parc de la Villette, 221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris 
(La Grande Halle, la Cité de la Musique, la Philharmonie, le Cabaret Sauvage) ainsi qu'au MK2 Quai de Seine, au Studio de l'Ermitage et à la Dynamo de Banlieues Bleues à Pantin.
Infos et réservations sur le site http://www.jazzalavillette.com/

27 juil. 2017

Térez Montcalm: la "Belle Vie" à Amou

(c) Laurence Labat
C'est au Festival "Chansons & Mots d'Amou" que la chanteuse et musicienne canadienne offrira la dernière date d'une tournée lancée le 15 décembre dernier au New Morning, pour la sortie de l'album "Quand on s'aime".
Un opus enregistré à Montréal avec sa "gang" de musiciens et arrangé par le pianiste américain Gil Goldstein.
De "La belle vie" de Sacha Distel à "Que reste-t-l de nos amours" de Charles Trénet, en passant par "Les feuilles mortes" de Prévert et Kosma, "Black Trombone" de Serge Gainsbourg et bien sûr "Quand on s'aime" de Michel Legrand,  Térez Montcalm "électrise" ainsi quelques grands classiques de la chanson française, mais pas seulement !
Outre des compositions originales, elle revisite également "Petite fleur" de Sidney Bechet ou encore "Docteur", une flamboyante adaptation du fameux "Fever" de Peggy Lee.
Considérée au Québec comme une artiste underground, Térez aura attendu le milieu des années 2000 pour aborder un virage nettement plus jazz, tout en conservant les accents et l'énergie d'une vraie rockeuse ! Celle de l'époque où elle proposait des crossovers de David Bowie, Eurythmics ou Michael Jackson.
"J'aime le jazz grand public. J'ai besoin que chacun puisse reprendre avec moi les chansons, toutes générations confondues" confie-t-elle.
Nul doute que ce concert devrait faire écho dans les arènes...

Le vendredi 4 août 2017, à 21h30

Un Festival qui fait "jazzer" !
Depuis sa création en 2012, le festival "Chansons & Mots d'Amou" rassemble les amoureux de la musique, de la littérature et d'un certain art de vivre. Pour preuve, on y vient... et on y revient !
A l'instar de la marraine Marie-Christine Barrault (avec la complicité de Simon Dalmais), qui présentera cette année "Un soir au club" de Christian Gailly ou de Stanislas de la Tousche dans une lecture du monologue théâtral "Novecento" de l'écrivain italien Alessandro Baricco, accompagné par le jazzman Laurent Mastella. Autres fidèles, les artistes Gaëlle Cotte et Flavia Pérez, réunies dans un tour de chant "Sous le cèdre".
Côté découvertes et spectacles inédits, rendez-vous avec le jazz créole de Véronique Hermann Sambin, le slameur Mehdi Krüger, la création de Merlot "Shoo-bi-doo-waah", Jeanne Rochette, Nicolas Seguy. Quant au jeune public, il est évidemment convié à découvrir "Déroule-toi" de Dorothée Morel (avec Raoul Petit) et Hervé Suhubiette dans "Quand je serai grand, je serai chanteur".
Une sixième édition, sur le thème du jazz, dont le parrain chanson sera Michel Jonasz, en concert avec le pianiste Yves d'Angelo.
Michel Jonasz, le 5 août (c) Stéphanie Vivier
Au menu également: l'apéro littéraire et musical, le café-chanson, des ateliers, le jazz band à midi et le Pianococktail à minuit.
Mais ce qui distingue aussi "Chansons & Mots d'Amou" parmi la pléiade des rendez-vous de l'été, c'est l'accueil des bénévoles, qui vont même jusqu'à ouvrir leur maison pour recevoir des artistes...

Les 4, 5 et 6 août 2017, à Amou (Landes). Infos et billetteries: http://www.chansonsetmotsdamou.fr/  http://www.amoutourisme.com/ fnac.com, digitick.com, francebillet.com et ticketmaster.fr

16 juil. 2017

"Barjac M'en Chante" ou la Chanson de caractère

Véronique Pestel (c) Lauren Pasche
Le 31 juillet, Cour du Château
"Barjac M'en Chante va continuer à creuser son sillon en écoutant pousser les petites graines semées et en se réjouissant de voir poindre les premiers bourgeons..." tel est le credo de Jean-Claude Barens, directeur artistique de l'événement.
Mais les fidèles n'ont pas oublié que ces fameuses graines ont été plantées il y a quelques saisons déjà, à l'époque où le festival , porté par les bénévoles de l'Association "Chant Libre", s'appelait encore "Chansons de parole".
Pour cette nouvelle moisson, pas moins de trente spectacles seront proposés dans la Cour du Château de Barjac, au Chapiteau, salle Trintignant ou encore sur la scène Basse cour réservée au jeune public .
Cyril Mokaiesh & Giovanni Mirabassi
le 2 août, Cour du Château


 Au hasard de vos déambulations dans cette cité Renaissance,  vous pourrez ainsi applaudir François Morel, Gérard Morel, Yves Jamait, Véronique Pestel, Cyril Mokaiesh & Giovanni Mirabassi, Volo, Les Joyeux Urbains, Nicolas Bacchus, Barbara Weldens, Lise Martin, Les Têtes de Linettes, une évocation de Jean Vasca par Jacques Bertin, Missonne, Mehdi Krüger,Christina Rosmini.... sans oublier le jeune Gauvain Sers (adoubé par Renaud) qui remporte un joli succès avec son premier album éponyme.
Lorsque vous aurez sagement garé votre véhicule (le festival est 100 % piétons), nous vous conseillons de ne pas oublier votre montre dans la boîte à gants, afin de ne pas rater deux rendez-vous incontournables: "Les rencontres de 11 h moins 11" (salle Trintignant) avec trois personnalités du monde de la chanson et "Les Apéros-Thème de Midi-Cèze", à l'ombre des platanes, pour écouter les histoires insolites et ludiques de Jean-Pierre Bertomère.

Du 29 juillet au 3 août 2017 à Barjac (30430). 
Infos et réservations sur le site http://www.barjacmenchante.org/

"Agir en scène": un concert pour l'accès de tous aux droits de tous

Le 17 octobre prochain, dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère, des artistes de tous horizons musicaux (et toutes générations confondues) se retrouveront sur la scène de l'Olympia pour un concert exceptionnel  "Agir en Scène", au profit du Mouvement ATD Quart Monde.
Présent aujourd'hui dans 29 pays, ce mouvement de lutte contre la grande pauvreté a été fondé en 1957 par Joseph Wresinski, dans un bidonville de la région parisienne. Dès les années soixante, Jacques Brel, après une visite au camp de Noisy-le-Grand, avait notamment proposé à ATD Quart Monde, une tournée de concerts pour engager la société dans le refus de l'exclusion...
Laurent Voulzy, Christophe Willem, Faada Freddy, Alan Stivell, Melissmall, Mo'Kalamity, Danakil, JP Manova, Chilla, Awa Ly... ont d''ores et déjà confirmé leur participation. D'autres noms devraient bientôt rejoindre l'affiche

Le 17 octobre 2017, à 20 h 30, à l'Olympia,  28, bd des Capucines, 75009 Paris. Tél.:08.92.68.33.68. 
Places: de 25 à 55 €. Infos et réservations sur le site http://www.olympiahall.com/





15 juil. 2017

Merlot: "J'aime changer de casquette"

(c) Yann Orhan
Depuis qu'il a quitté le groupe reggae Baobab, Merlot a enregistré des albums solo comme "Chansons d'amour et de haine", "Business Classe" ou encore "Au fond de la classe" plus spécialement dédié aux enfants. Cette fois, l'artiste se lance dans une nouvelle aventure: la création (avec le soutien de l'Académie Charles Cros) d'un spectacle baptisé "Shoo-bi-doo-waah !" , qu'il présentera en avant-première, le 6 août prochain, aux côtés d'Ellen Birath, Jérémy Lacaze & l'Harmonie de Pontonx, dans les arènes de "Chansons & Mots d'Amou".
Un festival qui, pour sa sixième édition "Ca va jazzer", accueillera également Michel Jonasz en concert piano-voix avec Jean-Yves d'Angelo, Terez Montcalm, Marie-Christine Barrault & Simon Dalmais, Véronique Hermann Sambin, Mehdi Krüger, Jeanne Rochette, Stanislas de la Tousche...
Rencontre avec un drôle d'oiseau.

Comment est né le spectacle "Shoo-bi-doo-waah !" ?
L'idée était de s'amuser avec quelques-unes de mes chansons, des titres du patrimoine populaire et de jeunes musiciens qui viennent de chez Lubat. Des mecs décomplexés qui savent jouer de la musique mais aussi jouer avec elle. Quant à la chanteuse Ellen Birath, je l'ai rencontrée grâce à des d'amis communs. C'est une belle rencontre et la complicité a été immédiate.
A tel point que l'histoire d'amour que vous racontez sur scène paraît vraiment crédible.
Oui. C'est dangereux ce spectacle ! L'amour est un thème que j'ai peu abordé. Ici, l'homme et la femme se draguent mutuellement sur scène, en passant par les différents stades du sentiment amoureux. Il y a encore trop d'obscurantisme à l'égard des femmes. Du coup, j'éprouve de plus en plus de tendresse pour elles.
Même si l'amour est un parcours d'accrobranche niveau 6 ?
Absolument. C'est une des répliques du spectacle.
Plus sérieusement, c'est vrai qu'au moment de sortir "Business Classe", tu n'étais plus sûr d'avoir encore envie d'être chanteur ?
Pour le prochain album, c'est pareil. C'est même de pire en pire. Je ne sais pas si c'est ma marque de fabrique, mais je ne me sens jamais vraiment prêt. C'est parfois un carcan d'être chanteur. Je ne me vois pas tourner avec le même spectacle durant quatre ans. J'aime changer de casquette.
La chanson est tout de même moins codée que le reggae ?
Je ne renie pas du tout la période Baobab. Nous étions dans un trip et nous l'avons vécu à fond. Mais à un certain moment, j'ai eu le sentiment d'avoir fait le tour de ma recherche. J'ai eu une révélation en rentrant de Jamaïque. Là-bas, les gens racontaient leur histoire et ce n'était pas la mienne. Il était sans doute nécessaire de partir loin pour revenir au plus près de mes racines.
Où en est ton projet de comédie musicale avec Jamel Debouzze ?
Il est toujours dans les tiroirs ! C'est un genre qui est souvent qualifié de ringard parce qu'il est mal exploité. Il mériterait une plus grande exigence au niveau du contenu. Pour moi "West Side Story" est un chef-d'oeuvre. Ces dernières années, cette comédie musicale est devenue ma bible.
Peux-tu nous parler de ton prochain album ?
Nous sommes en train de mixer mais rien n'est fait tant qu'il n'est pas dans les bacs. Ce disque arrive après deux années de déprime collective. L'univers est différent des précédents. Je n'ai plus très envie d'être dans la posture du clown, même pour pointer du doigt ce qui va mal. J'y évoque un peu les attentats, mais j'ai voulu que les chansons soient pleines de douceur, de trucs plus intimes. Avec l'âge, je suis devenu un vrai Bisounours !

Festival Chansons & Mots d'Amou, les 4, 5 et 6 août 2017, à Amou (dans les Landes).
Prix: 22 € le vendredi, 35 € le samedi et 16 € le dimanche. Pass 3 jours à 45 €. 
Infos et billetterie sur http://www.chansonsetmotsdamou.fr/

10 juil. 2017

Le 13ème Art : un nouveau lieu de vie à Paris

Entrée du théâtre (c) DVDD
Fermé depuis une dizaine d'années, le Gaumont Grand Écran, situé dans le centre commercial Italie 2, annonce sa réouverture....mais sous la forme d'un théâtre baptisé 13ème Art. Le grand écran laisse ainsi la place à la scène. Deux exactement puisque, outre un bar/restaurant et un studio dédié à l'enregistrement télé, cet espace de 3700 m2 s'est doté de deux salles de 900 et 130 places. La dernière étant plus spécialement dédiée aux jeunes artistes et aux spectacles pour enfants.
Un projet d'envergure orchestré par la société de Production Juste pour Rire, présidée par Gilbert Rozon et Olivier Peyronnaud (directeur France de Juste pour Rire. Ce dernier assurant la direction de ce lieu qui se veut décalé et avant-gardiste.
On pouvait craindre (ou espérer pour les amateurs ) que l'affiche soit principalement tournée vers l'humour mais, en découvrant les spectacles à venir, le 13ème Art a manifestement choisi de jouer la carte de l'éclectisme (cirque, théâtre, danse, chanson...). L'exigence aussi puisque c'est la talentueuse troupe du Cirque Eloize qui essuiera les plâtres, à partir du 5 octobre, avec "Cirkopolis".
A suivre: "La cantatrice Chauve", mise en scène par Pierre Pradinas, avec Romane Bohringer, Anne Sylvestre pour trois représentations exceptionnelles, Arturo Brachetti, James Thierrée, Philippe Genty, Coline Serreau, le Philharmonique de Prague,  le Slava's Snowshow, Blanca Li.....
Grande salle (c) DVDD)
Parmi les autres points forts : des cafés littéraires, des lectures, du stand up, des services adaptés : baby-sitting, parking gratuit, réservations de taxis, soirées sur mesure...  Sans oublier la proposition faite aux spectateurs de devenir "adhérents" et la promesse d'accompagner les artistes dans leur processus de création.
Un nouveau lieu de vie, ouvert toute la journée (du petit-déjeuner au dîner) qui sera inauguré officiellement,  le 26 septembre prochain, par une semaine de festivités, avant d'entrer dans le vif du sujet: une programmation destinée à séduire et fidéliser un large public.

Théâtre le 13ème Art, 30 avenue d'Italie, 75013 Paris. Niveau -1 du Centre Commercial Italie Deux
Tél.: 01.53.89.08.30. Infos complémentaires sur le site http://www.le13eart.com/

7 juil. 2017

La magie des "Nuits de la Guitare" à Patrimonio

Concert de Marcus Miller en 2015 (c) Frédéric Dupertuys


L'histoire commence comme ces légendes que les anciens racontent les soirs d'hiver. Il y a plus d'un demi-siècle, des guitaristes passionnés se réunissaient au café du village, pour le seul plaisir de jouer ensemble. Il n'était pas rare que des musiciens, en villégiature, se joignent à eux pour des boeufs improvisés. Petit à petit, l'idée de faire venir des artistes du continent, voire internationaux a fait son chemin... jusqu'à 1990 où le festival a vu le jour.
Au fil des années des hérauts de la six, douze ou dix-huit cordes, comme John McLaughlin, Jeff Beck, Buddy Guy, Johnny Winter, Paco de Lucia, Marcus Miller, Marcel Dadi ou encore Bireli Lagrène se sont ainsi produits à Patrimonio. Un petit village corse de 600 habitants qui, durant huit jours, ou plutôt huit nuits, rassemble les amoureux du jazz manouche, du rock, de la musique brésilienne, de la soul , du blues, de la chanson...
Renaud, le 25 juillet
(c) Yann Orhan
Pour cette 28ème édition, les "Nuits de la Guitare" accueilleront Noa, Asaf Avidan (qui revient en vedette après avoir assuré la première partie de Simple Minds, en 2010), M. et son beau projet Lamomali, la bluesman britannique Laurence Jones, Keziah Jones, Trust, Renaud... Sans oublier une "Nuit des Tziganes" avec Romane & Guitar Family (ses fils Pierre et Richard Manetti)/Rosenberg Trio et une "Nuit du Brésil" réunissant Yamandu Costa & Guto Wirtti et Ed Motta, le génial multi-instrumentiste venu de Rio de Janeiro.
Lamomali, le 19 juillet
Les fidèles, toujours plus nombreux, s'accordent à évoquer "la magie" de Patrimonio. A vérifier donc, dans le cadre ludique du théâtre de verdure qui domine la magnifique Baie de Saint-Florent...

Du 18 au 25 juillet 2017, concerts à 21 h 30. Tarifs: de 35 à 45 € suivant les spectacles.
Infos et programme complet sur http://www.festival-guitare-patrimonio.com/

4 juil. 2017

Des news, des news...

- Guns N'Roses: ouverture d'un pop up store à Paris.
A l'occasion du concert "Not In This Lifetime Tour", au Stade de France, le 7 juillet prochain, et de la clôture de la fashion week, une boutique éphémère, consacrée à la mythique formation menée par Axl Rose, ouvrira ses portes les 7 et 8 juillet, de 11 h à 20 h.
Les fans pourront acquérir des produits dérivés exclusifs, dessinés par le designer John Varvatos, des oeuvres d'art réalisées par les artistes Binokl et G3, des éditions limitées.... et faire custumiser les pièces achetées sur place.

Ellia Art Galery, 10, rue de Turenne, 75004 Paris


- Picture Vinyle de Johnny Hallyday.
Le 7 juillet, sortie de 2 Picture Vinyle inédits, en édition limitée (1000 exemplaires), illustrés par des photos de Jacques Aubert. La première représente le chanteur sur la scène de l'Olympia, en 1961 et la seconde a été réalisée durant l'été 1962, dans le sud-est de la France.

Disponible uniquement sur le site
http://www.hallyday-vinylecollection.fr/ 
Prix: 28,99 €

29 juin 2017

Les 20 ans du Cabaret Sauvage

Dire qu'à l'origine, en 1997, ce lieu qui s'appelait alors le Magic Mirror, était destiné à animer le coeur du Parc de la Villette durant quelques semaines seulement !
Grâce aux curieux qui se sont pressés pour découvrir ce décor atypique avec sa piste de danse circulaire, ses boiseries, ses banquettes et ses tables où l'on pouvait manger, boire un verre.. et applaudir des artistes tels que Tryo, Idir, PJ Harvey, George Clinton, M., Saïan Supa Crew; Zucchero, Bénabar et Associés, Les Wampas, L'Orchestre National de Barbès...
il s'est installé durablement et a pris le nom de Cabaret Sauvage.
Un cabaret qui a également accueilli des événements exceptionnels: Les Folles Nuits Berbères, le Cabaret Latin de Karine Saporta, le Black Summer Festival, l'Eté Gitan ou encore  Jean Guidoni avec son mémorable concert "Crime Passionnel".
Dès le 1er juillet prochain, il fêtera son "chouette" anniversaire avec Goran Bregovic, Popa Chubby, Lo'Jo, Mon Côté Punk, Rap Contenders, Village Rasta... Des artistes qui font partie de son histoire.

Du 1er au 23 juillet 2017, au Cabaret Sauvage, 211, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Tél.: 01.42.09.03.09
Infos complémentaires sur le site http://www.cabaretsauvage.com/

Festival "Days Off": 8ème édition

A l'instar du personnage apparaissant sur l'affiche 2017, on découvre avec une certaine gourmandise le menu de ce festival, concocté par la Philharmonie de Paris.
Dès l'entrée, on salive déjà avec le projet "Lady Sir" réunissant Rachida Brakni et Gaëtan Roussel. Un avant-goût des festivités à venir comme le concert en deux parties de Tindersticks, Metronomy, Savages, la soirée Hexagone avec Juliette Armanet, Jacques, Faire, Sônge et Requin Chagrin, le duo versaillais Air, Jarvis Cocker & Chilly Gonzales, Keren Ann proposant sa carte blanche cinéma...
Il y en aura pour tous les goûts: de la pop au rock en passant par la folk, l'électro et des créations contemporaines !
De quoi consoler celles et ceux qui ne seront pas sur les routes des vacances au début du mois de juillet !

Du 30 juin au 10 juillet 2017, à la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, 221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Tél.: 01.44.84.44.84. Infos sur le site http://www.daysoff.fr/

28 juin 2017

LamaO Editions : l'amour des mots et de la musique

"Nous mettons en avant le travail des artistes que nous aimons. Au départ, il y a l'amour des mots et de la musique. L'un ne va pas sans l'autre..." peut-on lire sur le site de LamaO Éditions.
De l'amour, il en fallait, de la passion aussi, pour créer cette "petite maison" qui a célébré son deuxième anniversaire le 1er juin dernier.
Deux années consacrées à éditer de beaux livres pour la jeunesse, des romans, des nouvelles et les livres-disques d'artistes comme Daguerre, Eddy La Gooyatsh, Guillo...
Rencontre avec Fany Souville qui orchestre, sans fausses notes, ces noces du papier... avec la musique !

Ta "petite maison" compte combien d'employés ?
Je suis toute seule ! Mais il y a une vraie collaboration avec les artistes. Il faut presque un an pour sortir un livre, cela permet de tisser des liens.
Le livre-disque est considéré comme un produit de "luxe", comment fais-tu ?
Un livre me permet d'en sortir un autre ! Je dois jongler entre les coûts de production et les droits d'auteur mais j'ai tenu à ce que les prix  restent accessibles (20 € en moyenne) pour que les artistes puissent les vendre à la fin des concerts. J'aime aussi l'idée quils fassent leur entrée en librairie. Je trouve que le monde de la musique est assez violent pour un artiste.
Certains ont une carrière encore un peu "confidentielle", non ?
C'est le choix des rencontres. Je serais évidemment ravie d'éditer quelqu'un qui a une plus grande notoriété mais je suis encore sur des petits tirages, entre 1000 et 2000 exemplaires. De toute manière, je ne fonctionne qu'au coup de coeur !
C'est aussi un luxe ?
C'est une liberté que j'ai gagnée. Je passe peut-être à côté de coups commerciaux mais je ne renoncerai jamais à ma liberté et je tiens à ce qu'il en soit de même pour les artistes. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai choisi de travailler avec un imprimeur local, contrairement à la plupart des éditions qui font appel aux pays de l'Est. Je peux discuter directement du choix du papier, des couleurs... et j'adore me tenir au pied des presses !
Tu avais travaillé dans ce domaine auparavant ?
Pas du tout. C'est le fruit d'une rencontre avec Eddy La Gooyatsh qui présentait un spectacle pour enfants "M le Méchant " (une adaptation très libre du film "M le Maudit" de Fritz Lang). Il souhaitait en faire un livre-disque et moi, j'avais envie de me lancer dans l'édition. Cet ouvrage est le premier-né de LamaO.
Justement, que signifie LamaO ?
C'est un souvenir de scout ! Notre totem était le lama.
Rien à voir avec la MAO (musique assistée par ordinateur ) ?
J'ai découvert bien plus tard la signification de ce sigle.
Peux-tu nous parler des projets à venir ?
En ce moment, je travaille avec Luciolle sur un album jeunesse. Nous avons trouvé une illustratrice ensemble.  Nous sortirons en septembre "Nos années parallèles" de Stéphane Corbin et, le même mois une collection "Je t'en pose des questions ?" de Laurent Le Larron. Il y répond de manière rigolote aux questions improbables des enfants. Celles devant lesquelles les parents sèchent toujours un peu.
Il y a d'autres projets comme une BD avec Camille Hardouin, un livre de Jérémie Bossone, un nouveau divre-disque d'Eddy La Gooyatsh, avec une préface d'Olivier Bas...
Et je suis très fière d'annoncer que les Éditions LamaO seront représentées au Salon du Livre à Brive et aux Francofolies de la Rochelle.

LamaO Éditions, 4, lieu-dit Le Broussey, 33410 Rions. 
http://www.lamaoeditions.fr/

26 juin 2017

Philippe Goudard: "le cirque est en perpétuel recyclage"

Docteur en médecine et en arts du spectacle, clown, auteur, metteur en scène, producteur, interprète, chercheur...
Son CV est si impressionnant qu'on imagine que Philippe Goudard a eu plusieurs vies !
De fait, lorsqu'il ne sillonne pas la planète pour animer des conférences sur le cirque, la prévention et les risques de la pratique de haut niveau, le scientifique laisse parler l'artiste pour des spectacles, à la fois tendres, drôles et émouvants comme "Du côté de la vie", inspiré par les "Récits d'un jeune médecin" de Mikhaïl Boulgakov, qu'il jouera au Festival off d'Avignon, cet été.

Vous tournez avec plusieurs spectacles actuellement ?
Outre, celui que je vais jouer à Avignon, il y a aussi "Anatomie d'un clown" que j'ai créé il y a une douzaine d'années et un autre qui ne tourne pas vraiment. Il s'agit d'un duel avec un jeune clown de mon âge !
Justement, comment trouvez-vous l'énergie pour endosser toutes ces casquettes ?
C'est sans doute le fait de mon hyperactivité ! J'ai pratiqué le théâtre corporel en même temps que j'ai commencé mes études de médecine. Petit à petit, le spectacle a pris de plus en plus de place.
Quelle est la part autobiographique dans "Du côté de la vie" ?
Au départ, c'est Pascal Lainé qui m'a proposé d'adapter les "Récits d'un jeune médecin" de Mikhaïl Boulgakov en spectacle.  Mais j'y raconte mes débuts de médecin dans l'Aveyron, d'où les photos de brebis que je montre sur scène. Quant à mon expérience avec les sapeurs-pompiers, elle est bien réelle.
Vous avez aussi écrit, produit et interprété une quarantaine de spectacles de cirque ?
Oui. Le cirque plaît toujours car il en perpétuel recyclage. A une certaine époque, j'ai même proposé mes services de clown chez Gruss... et je me suis retrouvé porteur aérien !
D'où votre attachement à la prévention et au suivi des risques ?
Il est nécessaire que tout artiste soit suivi par des professionnels compétents, notamment les artistes de cirque. Cela fait une trentaine d'années que je m'intéresse à ça avec des collègues. Mais l'idée de la médecine du cirque bloque encore au niveau des pouvoirs publics.
Sans doute parce qu'ils ne sont pas sédentaires ?
(c) PhG



Peut-être. J'avais imaginé une sorte de bus itinérant qui pourrait faire de la prévention mais c'est interdit en France.
Il paraît que vous êtes également musicien ?
Comme un clown ! Je bricole sur quelques instruments. Je respecte trop les musiciens pour prétendre que je fais de la musique.
Vous produire au Théâtre de l'Adresse, c'est plutôt symbolique, non ?
Absolument. De plus, c'est un lieu où souffle un vent alternatif. J'aime bien ça...

Du 6 au 30 juillet, à 11 h 11, au Théâtre de l'Adresse, 2, avenue de la Trillade, 84000 Avignon.