29 sept. 2017

Welcome To Woodstock: tout pour la musique !

Un rideau parsemé de fleurs, une affiche représentant une jeune fille portant un bandeau dans les cheveux et sa guitare en bandoulière tandis qu'une voix off rappelle que le portable n'existait pas à cette époque et qu'il est interdit de fumer, même des joints ... le ton est donné pour aborder ce "road trip musical et psychédélique".
Dès les premières scènes, on découvre des étudiants, au lendemain de mai 68 qui, entre deux discussions sur la lutte des classes (et quelques passages de joint), décident de quitter Paris pour assister à ce qui s'annonce comme le plus grand concert de tous les temps, à Woodstock. Voilà pour l'histoire, un peu mince, il faut l'avouer. Mais là n'est pas le propos puisque le créateur Jean-Marc Ghanassia décrit "Welcome To Woodstock" (mis en scène par Laurent Serrano) "comme une performance scénique d'un genre nouveau dans laquelle se mêlent étroitement scènes jouées, chansons cultes et vidéos psychédéliques" et, en ce sens, le contrat est rempli.
Outre de vrais musiciens sur scène (plutôt efficaces), des vestes à franges, des robes à fleurs, la découverte de l'amour libre, du LSD des projections d'images d'actualité et des morceaux comme "San Francisco" de Scott Mc Kenzie, "People are Strange" des Doors, "Kozmic Blues" de Janis Joplin, "I need somebody to love" de Jefferson Airplane, "Hey Joe" de Jimi Hendrix ou des extraits de "Hair"... rien ne manque pour s'offrir une plongée, en apesanteur, dans la contre-culture américaine des années 70.
Xavier V.Combs dans le rôle de Jimmy
(c) Pixelle
On passera donc sur l'absence de livret pour suivre la bande de cinq copains qui, sac au dos, perdront en route leurs idéaux sociaux et politiques et leurs économies.
Désoeuvrés, ils échouent dans un bar où ils font la connaissance de Jean-Paul, alias Jimmy. Un fervent admirateur des Black Panthers et d'Hendrix qui, à l'instar de son modèle, va même jusqu'à jouer avec les dents ou la guitare dans le dos !
Pas de chorégraphies sophistiquées non plus puisque le spectacle se défend d'être une comédie musicale exploitant les recettes du genre.
Plus convaincantes que les garçons, les filles tirent leur épingle du jeu et on retiendra des scènes comme ce couple tout juste habillé de subtils jeux de lumière, l'amusant clin d'oeil de deux personnages scandant "Hari Krishna", les poissons multicolores évoluant au milieu d'une forêt, quelques solides solos de guitare..
Et surtout des succès qui ont traversé cinq décennies.

Jusqu'au 7 janvier 2018, du mercredi au samedi, à 20h, mat. dim. à 17 h, au Comédia, 4 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris. Réservations au 01.42.38.22.22 et sur http://le-comedia.fr/
Places: de 15 à 55 €, carré or à 69 €.

25 sept. 2017

Dominica Merola : entre Rome et Montréal

Elle est québécoise mais, comme son nom l'indique, cette chanteuse, compositrice et pianiste a des origines italiennes (par son père). Une double culture qui lui permet de passer des rives du Saint-Laurent à celles de la Méditerranée avec une égale aisance, parfois même de mêler harmonieusement ses racines lorsqu'elle nous propose une version franco-italienne de la chanson de Félix Leclerc "Le Petit bonheur".
Chanteuse à voix, comme un certain nombre de ses compatriotes, Dominica évite pourtant le piège de la démonstration en abordant ce concert intimiste (seule au piano) avec une belle et touchante simplicité. Le tout accompagné de considérations et anecdotes plutôt drôles que cette joyeuse bavarde (son côté latin !) prend plaisir à partager avec le public.
Outre des chansons de facture assez classiques (extraites notamment de son dernier album "Bohémienne de coeur") et de belles découvertes comme "D'ici et là-bas" , l'artiste nous régale de reprises réussies comme le superbe "Hallelujah" de Leonard Cohen et "Je reviens chez nous" de Jean-Pierre Ferland. Un titre qui fut popularisé par Les Compagnons de la Chanson et Nana Mouskouri.
Et lorsqu'elle interprète, a cappella, "L'Air de Carmen" de Bizet, le timbre sensuel et puissant de cette italo-québécoise fait passer à la fois un rayon de soleil et des frissons dans la salle.
Après avoir participé à de nombreux festivals Outre-Atlantique et offert deux beaux concerts au Sentier des Halles à Paris, il y a quelques jours, Dominica Merola a choisi de parcourir les routes de nos belles provinces...

En tournée: le 29 septembre à la Salle Alice Marin de Lagny sur Marne, le 30 septembre au Centre Culturel Louis Aragon de Saint-Florent, le 5 octobre à Chatellerault, le 20 octobre à Besançon, le 28 octobre à la Chapelle de Profondsart (Belgique)...

Bernard Lavilliers en showcase à la Fnac des Ternes

Dans la foulée de la sortie de son nouvel opus
"5 minutes au paradis" (Barclay), Bernard Lavilliers sera en showcase (suivi d'une séance de dédicaces), 
le samedi 30 septembre prochain, à 16 heures, à la Fnac des Ternes. 
L'occasion de découvrir, en live, des extraits de ce 21ème album studio dans lequel il a notamment convié Jeanne Cherhal, Benjamin Biolay et le groupe parisien Feu ! Chatterton. Il sera en tournée début novembre, avec une escale à l'Olympia du 24 novembre au 3 décembre 2017.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Fnac des Ternes -Forum des Rencontres
26/30, avenue des Ternes
75017 Paris

22 sept. 2017

Pomme: une si jolie mélancolie

(c) Marta Bevacqua

Dès qu'elle arrive sur scène, vêtue d'une robe-chemisier imprimée de nuages et sagement boutonnée jusqu'au cou, Pomme rayonne d'une grâce intemporelle. On ne serait pas autrement surpris, si elle apparaissait sous une pluie de poussières de fée.
Comme un personnage de conte qui aurait troqué son livre contre une guitare (et une autoharp) pour nous raconter des histoires...
On vous fera grâce des jeux de mots faciles sur sa taille ou son petit côté à croquer.
Quant aux histoires, n'espérez pas de "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants".... car la demoiselle n'a pas une vision franchement idyllique des sentiments amoureux !
"Mes chansons parlent de mon adolescence, de mes rêves et surtout de mes chagrins" confie-t-elle.
A la Boule Noire, où elle a offert, durant quatre soirs, la primeur de titres de son premier album "A peu près", à paraître le 6 octobre prochain (après un EP "En cavale", sorti en 2016), la jolie lyonnaise a séduit le public avec son univers pop-folk baigné de mélancolie, son timbre d'une incroyable musicalité. Et une maturité qui tranche avec sa frêle silhouette et la fraîcheur des jeunes filles de son âge. "La prochaine chanson, c'est un peu le seul moment où c'est la joie !" prévient-t-elle en riant,  avant de nous entraîner dans le virevoltant sillage de "Même robe qu'hier".
On ne s'étonne qu'à moitié que ses références se nomment Dolly Parton, Joan Baez ou Alela Diane.  Barbara aussi dont elle reprend avec une belle sensibilité la chanson "Septembre". Accompagnée de son musicien Stephen, elle passe ensuite dans la salle pour une version acoustique de  "Ceux qui rêvent".
Ce qui est sûr, c'est qu'il faudra désormais compter avec elle...

En tournée: le 11 novembre au Festival "Chants d'Elles" à Val de Bures, le 14 novembre à Rouen, le 25 novembre au Festival "Chansons Mêlées" de Ley le 1er décembre à Nantes, le 17 décembre à Lyon, le 21 décembre au Rocher de Palmer...
Album "A peu près" (Polydor/Universal), sortie le 6 octobre 2017.

21 sept. 2017

Dream Nation Festival: 4ème édition

Coup d'envoi demain de trois jours de fêtes pour les amoureux des musiques électroniques.
Au programme: des shows laser, des performances, des projections 3D, des scénographies fantasmagoriques avec échassiers, cracheurs de feu et jongleurs, des installations numériques, des manèges à sensations... et la participation d'artistes internationaux comme Ace Ventura, Miss K8, Doctor P, Steve Rachmad/Sterac, Symphonix... , de noms réputés de la scène française tels que Radium, Electric Rescue, DJ Fly ou encore Sensifeel.
Sans oublier la venue exceptionnelle de ceux qui, au fil des années, ont marqué le genre: Derrick May, Lenny Dee, Juno Reactor ou Art of Fighters.
Précédé d'une soirée "Before", spéciale Trance, au Petit Bain (de minuit à 6 h du matin), le festival gagnera en puissance pour clôturer la Techno Parade (le 23 septembre), en accueillant 4 scènes (Techno, Trance, Bass Music et Hard Beat) aux Docks de Paris.
Déambulation (c) Subb Pictures
Pour les infatigables, rendez-vous Plage de Glazart pour un "After" spécial techno qui débutera dès 7 heures du matin pour se terminer vers 22 heures.
De quoi affronter l'automne avec des sons et des lumières plein la tête !

Les 22, 23 et 24 septembre 2017 au Petit Bain (7 Port de la Gare, 75013 Paris), aux Docks de Paris (45, avenue Victor Hugo à Aubervilliers) et Plage du Glazart (7-15, avenue de la Porte de la Villette, 75019 Paris).
Infos sur le site http://www.dreamnation.fr/

18 sept. 2017

"Prix des Indés": 2ème édition

Petite soeur des Victoires de la Musique, et non des moindres puisque la musique indépendante est à l'origine de 80 % de la production musicale française, la deuxième cérémonie du "Prix des Indés" se déroulera le 16 octobre prochain, à la Cigale.
Au cours de cette soirée, présentée par Leila Kaddour et Didier Varrod, neuf prix seront décernés dans les catégories suivantes: prix de l'album, prix de l'album révélation, prix de l'album audacieux, prix du petit label, prix du vidéoclip, prix du live, prix spécial du jury, prix du titre le plus streamé et enfin prix de l'album export.
Parmi les nommés : Vianney, Camille, Fisbach, Cassius, M pour son projet Lamomali, Georgio ou encore Depardieu pour son bel hommage à Barbara, présenté aux Bouffes du Nord en février dernier.

Le 16 octobre 2017, à partir de 19 heures, à la Cigale, 120, bd de Rochechouart, 75018 Paris. Billetterie dans les magasins Fnac, sur fnac.com et dans les points de vente habituels.
Infos sur le site http://prixdesindes.com/


8 sept. 2017

Printemps Solidaire: meeting-concert gratuit Place de la Concorde

Après un impressionnant rassemblement sur les Champs-Élysées, le 16 avril dernier, le Printemps Solidaire (organisé par Solidarité Sida) lance un nouvel appel à la mobilisation, le 17 septembre prochain.
L'objectif ? Défendre la solidarité internationale et interpeller le Président de la République au sujet de la promesse de consacrer 0,7% des richesses de la France au développement des pays les plus démunis. Une promesse faite il y a près de 50 ans...
Une trentaine d'artistes se succéderont sur la scène installée, symboliquement, place de la Concorde: M, Archive, Metronomy, Amadou & Mariam, FFF, Yael Naim, Tiken Jah Fakoly, Juliette Armanet, Faada Freddy, Bernard Lavilliers,  Ben l'Oncle Soul, Tryo, Alain Souchon, Pierre Souchon, Ours & Gaël Faure, Imany, Danakil, Rover... D'autres noms devraient prochainement enrichir cette affiche déjà exceptionnelle.
Entre deux refrains, des intervenants comme Edwy Plenel (journaliste et président de Médiapart), la jeune Zuriel Oduwole qui plaide la cause des filles en Afrique, l'avocat Eric Dupond-Moretti, Esther Duflo, ancienne conseillère de Barack Obama ou encore Raphaël Glucksmann, essayiste militant des droits humains, témoigneront de leurs expériences et d'initiatives passées et à venir.
Un événement gratuit dont l'ampleur prouve d'ores et déjà que la solidarité n'est pas un vain mot...

Le 17 septembre, à partir de 14 heures, place de la Concorde, 75008 Paris.
Infos et signature de l'appel sur le site http://www.printemps-solidaire.fr/

4 sept. 2017

Festival Grange: 22ème édition

Les fouteurs de Joie, le 10 septembre
"Estival, rural, convivial et musical en diable" peut-on lire dans l'édito présentant ce festival qui, depuis 22 ans, attire un public de plus en plus nombreux dans cette région du Sud-Ouest Marnais.
fidèles mais aussi des curieux qui ont tous en partage une passion pour la chanson. La chanson humaniste de Michèle Bernard qui a ouvert les festivités, le 1er septembre ou encore celle de la pétillante Luciole programmée le lendemain.
Samedi dernier, c'est Barbara Weldens (révélation scène de l'Académie Charles Cros 2016) qui devait se produire à la Grange des Roises. Avant de découvrir la jeune Missone et le duo Lili Cros et Thierry Chazelle, un hommage a donc été rendu à la chanteuse, décédée le 19 juillet, lors du Festival Léo Ferré à Gourdon.
Ce soir c'est Laurent Viel et Thierry Garcia qui présenteront leur spectacle "La chanson aux enchères", avant de céder la place à Éric Pérez et son pianiste Manuel Peskine, Carmen Maria Vega, Jules Nectar, le Danny Buckton Trio....
La Grange des Roises
Et parce que le qualificatif convivial n'est pas à prendre ici à la légère, un pique-nique géant réunira les spectateurs, avant le concert des bien-nommés Fouteurs de Joie.

Jusqu'au 10 septembre 2017, dans la Vallée du Petit Morin (et au-delà)
Réservations au 03.26.81.40.05 ou au 03.26.80.54.13. 
Places: 10 et 16 €, tarifs réduits à 5 et 10 €. 
Infos sur le site http://www.chantmorin.com/

La Cigale célèbre les 30 ans de sa réouverture

"Il y a 30 ans, Fred et moi avons fait la réouverture de la mythique Cigale. C'est un honneur et une grande émotion d'être sollicitée pour fêter cet anniversaire" confie Catherine Ringer qui donnera donc symboliquement, ce soir, le coup d'envoi d'une série de concerts et d'événements célébrant le jubilé de la Cigale. Elle partagera la scène avec Les Sparks et Solo (DJ set).
Au menu également: une soirée autour des "30 ans de rap français" (le 5 septembre), en compagnie de quelques représentants historiques comme Cut Killer, Endrixx, Just Dizle et leurs invités: Assassin, Jok'Air, Kayna Samet, Passi, X Men et Les Sages Poètes de la rue.
Le lendemain, édition spéciale "Les Inrocks" avec deux groupes pop: les écossais The Pastels et les britanniques de Temples. Le 8 septembre, après Bon Voyage Organisation, qui devrait faire danser le public avec son succès "Love Soup", place au couple malien Amadou & Mariam (special guest Sam Bagayoko).
Et enfin, à l'occasion du lancement de la saison 2 de "King of The Road", la Cigale se transformera en piste de skate pour accueillir une "Skateboard Party"  avec la présentation, en avant-première, de l'épisode 1 de la série.

Du 4 au 10 septembre 2017. Concerts à 20 heures (le 6 septembre à 19h30 et le 10 septembre à 14 heures), à la Cigale, 120, Boulevard de Rochechouart, 75018 Paris.
Billetterie sur http://www.lacigale.fr/ et http://www.fnacspectacles.com/

Rencontre avec Les Insus à la Fnac Saint-Lazare

Quelques jours avant de fouler la scène du Stade de France, les 15 (concert complet) et 16 septembre prochains, le groupe rencontrera son public le 12 septembre, à 17h30, à la Fnac Saint-Lazare.
L'occasion de fêter la sortie de "Les Insus L?ive" (Parlophone Music France), dans les bacs le 8 septembre. Un album enregistré en octobre 2016 à l'AccorHotels Arena qui sera accompagné, dans l'édition limitée, du concert surprise du 3 novembre au Trabendo.
Événement gratuit sur invitation à retirer (dans la limite des places disponibles), le 12 septembre, dès 10 heures, à l'accueil du magasin.

Fnac Saint-Lazare (Forum des rencontres)
Passage du Havre
109, rue Saint-Lazare, 75009 Paris