26 mars 2018

Tristan Lopin: addiction assurée !

(c) Thomas Braut
Dès l'entrée dans la salle, Tristan Lopin  accueille le public avec un grand bocal de confiseries. Une invitation à goûter la douceur des bonbons, des saveurs plus acidulées ou des friandises un peu dures qui réveillent des petites douleurs occultées. Une palette de sensations, à l'image de son spectacle "Dépendance affective", mis en scène par Yoann Chabaud.
La force de ce jeune humoriste est de passer d'un humour corrosif à de grands élans de tendresse, de la franche rigolade à des instants touchants, avec un égal talent. N'hésitant pas au passage à appuyer, sans vulgarité, sur les zones encore sensibles. Et même s'il confesse "moi j'aime les garçons", chacun d'entre nous se retrouve à coup sûr dans ses déboires amoureux et ses illusoires retrouvailles.
Une quête ponctuée de délirantes considérations sur l'apport des chansons de Céline Dion pour accompagner les soirs de déprime, l'éducation des enfants, l'utilité de posséder un extracteur à jus ou l'inévitable déception qui suit le réveil auprès d'un  dénommé Kevin. Si en prime, il arbore un marcel et une gourmette en or avec son prénom gravé, la déconfiture est consommée !
Entre deux sketches et pas de danse suggestifs, cet incorrigible romantique se console en puisant goulûment dans un pot de Nutella. Un remède nettement plus efficace qu'une insipide salade de fruits.
Généreux et attentif, il joue aussi le rôle du confident auprès de sa copine déprimée. Une copine guère mieux armée lorsqu'il s'agit de débusquer son prince charmant !
En un peu plus d'une heure, Tristan Lopin nous embarque dans un énergique tourbillon d'émotions et de rires dont on ressort avec une  addiction assurée !

Jusqu'au 22 juin 2018, les mardis et mercredis à 21h15, à la Comédie de Paris, 42, rue Pierre Fontaine, 75009 Paris. 
Tél.:  01.42.81.00.11. Infos et réservations sur le site http://www.comediedeparis.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire