8 nov. 2013

Bertrand Louis électrise la poésie de Philippe Muray

(c) Thibaut Derien

Dans ses précédents albums, Bertrand Louis nous régalait volontiers de citations littéraires. Avec « Sans moi », il s’est plongé dans l’univers de l’essayiste Philippe Muray. Douze textes extraits du recueil « Minimum Respect », paru en 2003, peu de temps avant la mort de l’auteur. Un auteur qui toute sa vie a porté un regard perçant, désabusé et ironique sur le monde et ses contemporains.
Étrangement, le premier roman de Muray s’intitulait « Chant pluriel »...Le résultat de cette œuvre commune puisque Bertrand a composé toutes les musiques est d’une rare et belle intensité. Sur scène, entre ballades envoûtantes et envolées très électriques, grâce à la complicité de l’excellent guitariste Jérôme Castel, le timbre prenant du chanteur, imprégné par la rage et l’humour grinçant de Muray,  nous embarque d’emblée dans des morceaux comme « Ce que j’aime », « Lâche-moi tout », « Sans moi » ou encore « Futur éternel de substitution ». L’heure est grave, mais pas vraiment désespérée ! En effet, les accents rock et énergiques que Bertrand Louis apporte aux sentences sombres de Muray donnent à l'ensemble un côté jubilatoire. A noter également, la lumineuse présence de la chanteuse Lisa Portelli. Petite facétie de l’artiste,  la doublure léopard de sa veste noire qu’il laisse entrevoir entre deux accords au piano. On n’est pas à l’abri d’un beau succès…
Annie Grandjanin

Ce soir, à 20h30 et les 13 et 15 Janvier 2014, à l’Espace Christian Dente/Manufacture de la Chanson, 124, avenue de la République 75011 Paris. Tél. : 01.43.58.19.94. www.manufacturechanson.org
Album « Sans moi » (MVS Records)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire