7 févr. 2013

Idir, le passeur


(c) Klaus Roethlisberger
Assister à un concert d’Idir, c’est partager quelque chose de sacré, tant l’homme entre en totale communion avec son public. Au début du spectacle, une jeune fille vient d'ailleurs confier, en quelques mots, la place qu’il tient dans l’histoire et la culture kabyle. Outre le célèbre  « A Vava Inouva », le chanteur a en effet enrichi le répertoire de morceaux empreints d’humanisme dans lesquels il exprimait notamment son amour et son respect pour les femmes. Des femmes qui se sont pressées en nombre, certaines en costumes traditionnels, lors de son premier concert à l’Olympia, le 4 février dernier. Une date qui coïncidait avec la sortie de son nouvel album éponyme, le premier en solo depuis 1993 !
Autant dire que la ferveur était au rendez-vous ! Entouré de ses musiciens complices, de danseuses et d’un quatuor à cordes, il a revisité d'anciens succès et présenté ses nouvelles chansons. Des titres essentiellement en kabyle, évoquant sa montagne ("Adrar Inu"), son rêve d'un monde meilleur ("Targit"), sa maman récemment disparue ("Tayemmatt")… tout en offrant de jolis moments de connivence avec sa fille Nina. Le propos semble un peu moins militant que par le passé, comme si, mettant de côté sa pudeur naturelle, il s'autorisait des émotions plus intimes.
Touchée, la salle a ovationné ce  « passeur » généreux et authentique, dont les messages de tolérance ont largement dépassé les frontières et les générations. Rares sont les artistes qui, en grattant juste deux ou trois notes sur leur guitare, peuvent se vanter de voir leur auditoire enchaîner couplets et refrains dans un même élan. On lui pardonnera donc quelques passages un peu bavards. L'émotion sans doute de retrouver des fidèles qui le suivent depuis si longtemps...
Annie Grandjanin

En tournée : « Le Théâtre » à Corbeil Essonne (9/02), Salle Mac Orlan à Brest (23/02), à l’Olympia de Montréal (15/03), Palais Montcalm à Québec (16/03), Salle des Fêtes de la Mairie de Montreuil (20/04)…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire