14 oct. 2020

L'hymne à la liberté de Joséphine B.

(c) Pascal Gely
En fond de scène des silhouettes de danseuses projetées sur un écran géant accompagnent les propos du narrateur: "Elle a toujours su d'où elle venait, mais elle ne savait pas qu'elle irait aussi loin...". Elle, c'est Freda Josephine McDonald, plus connue sous le nom de Joséphine Baker. C'est ce destin hors du commun que raconte "Joséphine B.", le spectacle écrit et mis en scène par Xavier Durringer.  Un destin qui ressemble à une version américaine de Cendrillon ! 

Dans le rôle-titre, on s'incline devant la performance de la comédienne, chanteuse et danseuse Clarisse Caplan. Tour à tour espiègle, candide, provocante, enchaînant les numéros de danse avec une incroyable énergie, on retrouve même sur son visage grimaçant, les pitreries derrière lesquelles se réfugiait l'enfant pauvre de Saint-Louis. Au fil des tableaux, on assiste ainsi à la métamorphose de la petite fille frottant le sol de riches propriétaires dans son Missouri natal qui deviendra l'une des icônes du Paris des Années Folles.  A ses côtés, Thomas Armand, tout aussi talentueux, endosse les costumes de ceux (et celles) qui ont croisé sa route: le beau-père alcoolique et violent, Pépito son manager, la mondaine Caroline Dudley Reagan qui l'emmènera dans ses bagages  pour lui offrir de devenir la vedette de La Revue Nègre qu'elle souhaite monter à Paris...  Un parcours entrecoupé de séquences brèves évoquant Martin Luther King, la ségrégation, Rosa Parks... tandis que la voix de Billie Holiday résonne sur le bouleversant "Strange Fruit". Difficile, en un peu plus d'une heure de résumer 50 ans de carrière ! Xavier Durringer a donc choisi de terminer symboliquement ce beau spectacle avec "La danse sauvage", tirée de la Revue Nègre (présentée en 1925 au Théâtre des Champs-Elysées) qui fit scandale à l'époque puisque Joséphine y apparaissait tout juste vêtue d'une ceinture de bananes. Un numéro qui incarne à lui seul la liberté dont elle a fait preuve toute sa vie. Hasard ou clin d'oeil, "Joséphine B."est à l'affiche d'une salle voisine des Folies Bergère dont elle fut une inoubliable meneuse de revue...

Les jeu., ven., et sam. à 19h et les dim. à 16h, jusqu'au 3 janvier 2021, à la Scène Parisienne, 34, rue Richer, 75009 Paris. Tél.: 01.40.41.00.00. Loc. points de vente habituels et sur le site www.tlsp.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire