20 oct. 2017

Kimberose: la nouvelle voix de la soul

Il aura suffi d'un passage dans Taratata et d'un premier EP "It's Probably Me", sorti le 6 octobre dernier pour que l'on fonde littéralement pour le timbre et le charisme de Kimberose.
A l'Entrepôt où elle fêtait vendredi dernier ses débuts discographiques, cette interprète, auteur-compositeur de 26 ans a également fait preuve d'une impressionnante aisance scénique.
Accompagnée d'un solide quatuor de musiciens (guitare, batterie, synthé et contrebasse), elle a proposé un concert, à la fois joyeux et émouvant, enchaînant suaves ballades et morceaux plus rythmés.
Outre les titres de son EP "It's Probably Me", "About Us", "Alone in My Dreams" et le déjà populaire "I'M Sorry", elle nous a offert la primeur de deux titres, écrits dans la semaine, une reprise très inspirée de Sam Cooke "A Change Is Gonna Come" ou encore une poignante chanson "George", dédiée à son père, en version acoustique guitare-voix.
D'origine anglaise et ghanéenne, Kimberley Kitson Mills qui a passé ses premières années dans la banlieue de Londres, a fait quelques essais dans le trip hop puis un passage dans "Nouvelle Star" avant de trouver sa voix. Et quelle voix ! Un grain aussi mélodieux dans les graves que dans les aigus, avec des accents rauques qui rappellent les grandes vocalistes de la soul et du jazz.
"Je suis très impressionnée, vous êtes nombreux" s'est-elle étonnée lors du concert sold out à l'Entrepôt.
On prend le pari que le public devrait réserver un accueil tout aussi chaleureux à cette belle et vibrante artiste pour la prochaine date parisienne au Café de la Danse et son premier album attendu pour le début de l'année.

EP "It's Probably Me" (Freedonia Entertainment).
En concert: le 5 novembre 2017 au Charleston à Amiens et le 23 mars 2018 au Café de la Danse (5, Passage Louis-Philippe, 75011 Paris). Tél.: 01.47.00.57.59.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire